Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Slovénie - Présidentielle

Alojz Peterle et Danilo Türk s'affronteront lors du deuxième tour de l'élection présidentielle slovène le 11 novembre prochain

Alojz Peterle et Danilo Türk s'affronteront lors du deuxième tour de l'élection présidentielle slovène le 11 novembre prochain

22/10/2007 - Résultats - 1er tour

Alojz Peterle, candidat soutenu par les trois formations gouvernementales - Nouvelle Slovénie-Parti chrétien populaire (Nsi), le Parti démocrate (SDS) et le Parti populaire (SLS) - est arrivé en tête du 1er tour de l'élection présidentielle qui se déroulait en Slovénie le 21 octobre. Il recueille 28,5% des suffrages, contre 24,6% pour Danilo Türk, candidat de l'opposition soutenu par le Parti social-démocrate (SD), le Parti démocratique des retraités (DeSUS) et le nouveau parti Zares (Réel), fondée le 6 octobre dernier par plusieurs députés indépendants, ex-membres du Parti libéral-démocrate. Danilo Türk devance de moins d'un point l'ancien gouverneur de la Banque centrale et ex-ministre des Finances (1992-2000), Mitja Gaspari, qui recueille 24,2% des suffrages. Arrivé en quatrième position, le candidat de la formation d'extrême droite, le Parti national (SNS), Zmago Jelincic, recueille 19,31% des suffrages
Le taux de participation s'est élevé à 57%, soit très au-dessous de celui enregistré lors du 1er tour de la dernière élection présidentielle du 10 novembre 2002 (- 15 points).

Le résultat obtenu par Alojz Peterle est inférieur à ce que prévoyait la plupart des enquêtes d'opinion préélectorales qui lui garantissait aussi une victoire au 2e tour. Le 11 novembre prochain, les électeurs favorables aux forces de gauche, dispersés lors du 1er tour et majoritaires dans le pays selon les enquêtes d'opinion, pourraient se rassembler autour de Danilo Türk. Ce dernier, beaucoup moins connu que l'ancien Premier ministre, a su rassembler sur son nom les opposants au gouvernement actuel. "Alojz Peterle apparaît comme le grand perdant de ce 1er tour, qui représente aussi le deuxième revers électoral en un an pour le Premier ministre Janez Jansa après la perte de la capitale Ljubljana aux élections municipales des 22 octobre et 12 novembre 2006. Il lui sera difficile de rallier de nouveaux de nouveaux électeurs au 2e tour" affirme le politologue Vlado Miheljak.

Alojz Peterle a été, de 1990 à 1992, le chef du premier gouvernement démocratiquement élu de Slovénie qui a concrétisé l'indépendance du pays en 1991 Il a dirigé le Parti démocrate durant près de 20 ans avant que celui-ci ne fusionne avec d'autres formations. Député européen, il a été élu vice-président du Parti populaire européen (PPE) en mars 2006 pour une durée de 3 ans. Durant toute sa campagne électorale, il s'est présenté comme "l'homme du peuple" souhaitant se démarquer du gouvernement de Janez Jansa en difficulté dans les enquêtes d'opinion. "Nous, les Slovènes, pouvons être différents mais nous ne devons pas nous diviser sur les sujets importants" a-t-il répété, promettant d'instaurer des "relations de coopération et non de compétition" avec le Premier ministre. "La Slovénie a la possibilité de se doter enfin du Président de la République qu'elle mérite" soulignait le Chef du gouvernement Janez Jansa (SDS) en se rendant aux urnes. Le Premier ministre jugeait même qu'Alojz Peterle pouvait "créer la surprise" et "être élu dès le 1er tour".

La campagne électorale a été centrée sur la personnalité des candidats, chacun évitant soigneusement la confrontation ainsi que les questions qui, selon les enquêtes d'opinion, préoccupent les Slovènes, comme la hausse des prix ou le conflit frontalier avec la Croatie. "Le combat a été équilibré à cause de la qualité des candidats et le résultat est serré" a déclaré Alojz Peterle à la télévision après l'annonce des premiers résultats.

Depuis son indépendance en 1991, la Slovénie n'a connu que deux Présidents de la République, Milan Kucan (1991-2002) et Janez Drnovsek (2002-2007), tous deux membres de formations de gauche. Professeur de droit international à l'université de Ljubljana, ancien diplomate des Nations Unies et ex-conseiller du Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, de 2000 à 2005, Danilo Türk pourrait perpétuer cette tradition, à moins qu'Alojz Peterle ne s'impose le 11 novembre prochain et devienne le premier Chef de l'Etat issu d'un parti de centre-droit.
"Je m'attends à un second tour très serré" souligne Borut Hocevar, analyste politique au quotidien Zurnal 24 qui ajoute "bien que le Président de la République n'aie pas beaucoup de pouvoir en Slovénie, cette élection est importante parce qu'elle est un indicateur de la tendance politique dans le pays avant les élections législatives à la fin de l'année prochaine".

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle du 21 octobre 2007 en Slovénie


Participation : 57%
Source : Agence France-Presse

Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes