Événements

Open panel Open panel
Les événements
France
Présentation du Rapport Schuman 2012 à la Représentation en France de la Commission européenne
France - 15/03/2012
Le Rapport Schuman sur l'Europe, l'état de l'Union 2012 dirigé par Thierry Chopin et Michel Foucher a été présenté le 15 mars 2012 à la Représentation en France de la Commission européenne en présence de nombreuses personnalités, parmi lesquelles l'ancien président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, Joachim Bitterlich, vice-président exécutif pour les affaires internationales Veolia environnement et membre du comité scientifique de la Fondation, ainsi que Jacques Barrot, ancien ministre, ancien Commissaire européen, membre du Conseil constitutionnel et membre du conseil d'administration de la Fondation.


Après quelques mots d'accueil d'Anne Houtman, chef de la Représentation en France de la Commission européenne, le président de la Fondation Robert Schuman Jean-Dominique Giualini a présenté le Rapport 2012 dont le contenu s'inscrit dans le cadre de la crise des dettes souveraines ; il a insisté sur les faiblesses de la gouvernance de l'Union européenne et de la zone Euro en particulier. "On savait la gouvernance européenne complexe par nature. Dans la crise, elle a été le point faible de l'Union, au point même de l'aggraver, conduisant à des remises en cause profondes" explique-t-il. Face à l'ampleur de la crise, "on attendait des décisions fortes" au-delà des méthodes communautaire ou intergouvernementale.

L'ancien président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a expliqué les quatre épisodes qui ont bouleversé le monde depuis août 2007. Il explique que "nous vivons depuis 2007 une crise des pays avancés", la plus grave depuis la Seconde Guerre Mondiale :

• 1er épisode : le 9 août 2007, la BCE prend la première mesure "non standard" de la crise en donnant de la liquidité sans limite et à taux fixe aux banques commerciales qui avaient demandé.

• 2ème épisode d'août 2007 à mi-septembre 2008 : c'est le début des turbulences sur les marchés monétaires des pays avancés, et la chute de Lehman Brothers.

• 3ème épisode de mi-septembre 2008 à fin 2009 : la crise financière s'intensifie dans tous les pays avancés. Il s'agit d'une crise mondiale dont l'épicentre est aux Etats-Unis.

• 4ème épisode depuis de le début l'année 2010 jusqu'à aujourd'hui : la crise mondiale frappe "les risques souverains, en l'occurrence la signature des pays avancés". L'épicentre de la crise s'est déplacée vers l'Europe, et plus particulièrement dans la zone Euro.

Jean-Claude Trichet a insisté sur le fait que la crise révèle les forces et les faiblesses de la gouvernance européenne. Les raisons appelant les Européens à s'unir n'ont jamais été aussi nombreuses qu'aujourd'hui. Il définit "l'austérité comme un retour à la sagesse", l'application de stratégies de bon sens. "La période n'est jamais à la complaisance" conclut-il.

Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation Robert Schuman, a présenté le Rapport 2012 dans son ensemble. La question du temps est, selon lui, au centre du Rapport 2012. Il existe une "tension entre les temps de l'Europe" : le temps de la démocratie, le temps des négociations diplomatiques, le temps des marchés.

Voir la vidéo de présentation du Rapport 2012

Lire l'article des Echos, 13.03.2012

Interview de Jean-Dominique Giuliani à l'issue de la conférence d'Enghien

© JBV NEWS AGENCY
J. Barrot, J-D Giuliani, J. Bitterlich, J-C Trichet


© JBV NEWS AGENCY
T. Chopin, J-D Giuliani, J-C Trichet, A. Houtman, M. Foucher


© JBV NEWS AGENCY
J-D Giuliani et J-C Trichet


© JBV NEWS AGENCY
T. Chopin, J-D Giuliani, J-C Trichet, A. Houtman, M. Foucher