Résultats

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda est triomphalement réélu à la tête de la Lituanie

Élections en Europe

Corinne Deloy

-

26 mai 2024
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda est triomphalement réélu à...

PDF | 247 koEn français

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda a largement remporté le 2e tour de l’élection présidentielle le 26 mai en Lituanie. Il a rassemblé les trois quarts des votants sur son nom, recueillant 74,44% des suffrages. Il était le grand favori des sondages et, avec 44,69% des voix, il avait manqué de peu d’être réélu dès le 1er tour de scrutin le 12 mai. Une fois encore, Gitanas Nauseda est sorti victorieux de son combat contre la Première ministre Ingrida Simonyte (Union de la patrie-Chrétiens-démocrates, TS-LKD), qui a obtenu 24,06% des suffrages.
Il s’agit de la plus large victoire d'un candidat à une élection présidentielle depuis que la Lituanie a recouvré son indépendance en 1990.
Moins de la moitié des Lituaniens se sont rendus aux urnes pour une élection présidentielle qui semblait jouée d’avance. La participation s’est élevée à 49,15%, inférieure de 10,13 points à celle enregistrée au 1er tour.

 

source : https://rezultatai.vrk.lt/?srcUrl=/rinkimai/1504/2/2070/rezultatai/lt/rezultataiPreRezultatai.html

« Le peuple lituanien m’a accordé un important mandat et je suis bien conscient que je dois chérir ce crédit de confiance » a déclaré Gitanas Nauseda à l’annonce des résultats. « Maintenant que j’ai une expérience de cinq ans, je pense que je serai certainement en mesure d’utiliser ce joyau correctement, avant tout pour atteindre les objectifs de garantir le bien-être de tous les habitants de Lituanie » ajoutant. « L'indépendance et la liberté de la Lituanie sont comme un vaisseau fragile que nous devons chérir et empêcher de se fissurer » .

Gitanas Nauseda représente la continuité, la stabilité et la sécurité, des points essentiels aux yeux des Lituaniens dans un contexte de guerre en Ukraine. La Lituanie possède une frontière d’un peu plus de 200 kilomètres avec l’exclave russe de Kaliningrad. Le pays se voit comme la prochaine cible de l’armée russe au cas où Moscou sortirait vainqueur de la guerre en Ukraine. « La haine entretenue par la Russie menace notre ordre mondial. Elle menace chacun d'entre nous » avait déclaré Gitanas Nauseda le jour marquant les deux ans de l’invasion de l’Ukraine par les forces armées russes le 24 février dernier.

Le chef de l’Etat a promis de continuer à faire pression sur les alliés occidentaux de la Lituanie pour que ceux-ci renforcent leur soutien militaire à Kiev.

« Mes plus grandes priorités sont le soutien à l’Ukraine, le renforcement de la sécurité de la Lituanie, la mise en place d’une politique étrangère active et la participation efficace aux différentes initiatives de l’Union européenne ».
Le 21 mars dernier, le Seimas (parlement) a voté une motion fixant le budget minimum consacré à la défense à 3% du PIB à partir de 2025 (il est de 2,80% actuellement). Vilnius vient également d’annoncer qu’il allait installer dans les prochains mois des fortifications permanentes à certains points stratégiques de sa frontière. Celles-ci s’ajouteront aux dix-huit lieux appelés « parcs de contre-mobilité », répartis dans tout le pays, où seront stockés des équipements (obstacles antichars, blocs de béton armé, bobines de fils barbelés) destinés à ralentir la progression d’une force ennemie à l’intérieur du pays. Selon une enquête d’opinion réalisée par l’institut ELTA/Baltijos Tyrimai en février-mars derniers, un peu plus de la moitié des Lituaniens pensent qu'une attaque russe contre leur pays est possible, voire très probable.
Les deux candidats à l’élection présidentielle partageant les mêmes opinions sur la Russie et plus globalement sur la plupart des questions de politique étrangère et de défense, leurs personnalités et leurs positions sur les sujets socioéconomiques ont été décisives dans le vote des Lituaniens.

Agé de 60 ans et originaire de Klaipeda, troisième ville du pays située sur le bord de la mer Baltique, Gitanas Nauseda est diplômé en économie de l'université de Vilnius. Il a travaillé dans différents organismes économiques (Institut de recherche sur l'économie et la privatisation, Conseil de la concurrence lituanien) avant d'intégrer en 1994 la Banque centrale de Lituanie (au département de la réglementation des banques commerciales puis au département de la politique monétaire). Entre 2000 et 2008, il a exercé les fonctions d'économiste en chef et de conseiller du président de la banque AB Vilniaus Bankas avant de rejoindre la SEB Bankas en qualité d'analyste financier puis d’économiste en chef, poste qu'il a occupé jusqu'en 2018.

Le 26 mai 2019, Gitanas Nauseda remportait avec 66,53% des suffrages l’élection présidentielle en s’imposant devant Ingrida Simonyte (33,47% des voix), qui concourait à l’époque comme candidate indépendante. Cinq ans plus tard, jour pour jour, il a été plébiscité par ses compatriotes et triomphalement réélu à la tête de l’Etat. 

 

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda est triomphalement réélu à...

PDF | 247 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
eu-flag-wind2.jpg

Pascale Joannin

17 juin 2024

Les dixièmes élections européennes, qui se sont tenues du 6 au 9 juin dans les 27 Etats membres de l’Union européenne, montrent une certaine stabilité dans le ...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-23-15.8733.jpg

Corinne Deloy

9 juin 2024

Contrairement à ce qu’avaient annoncé les enquêtes d’opinion, la Nouvelle alliance flamande (NVA) est sortie victorieuse des élections législatives du 9 j...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-36-02.4614.jpg

Corinne Deloy

9 juin 2024

Les Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) de l’ancien Premier ministre (2009-2013, 2014-2017, 2017-2021) Boïko Borissov, sont arrivés en tê...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-23-15.8733.jpg

Corinne Deloy

21 mai 2024

Le 9 juin, les Belges éliront les 150 députés de la Chambre des représentants, les 313 députés qui siègeront dans les Parlements wallon, bruxellois, fl...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :