Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Azerbaïdjan - Législatives

Les élections législatives en Azerbaïdjan confortent le pouvoir du Président de la République Ilham Aliev

Les élections législatives en Azerbaïdjan confortent le pouvoir du Président de la République Ilham Aliev

08/11/2010 - Résultats

Le Parti du nouvel Azerbaïdjan (YAP) du Président de la République, Ilham Aliev, a consolidé son pouvoir sur le pays lors des élections législatives le 7 novembre en Azerbaïdjan. Comme attendu, le parti a largement dominé le scrutin, remportant selon des résultats encore partiels, plus de 70 sièges au Parlement, soit un résultat plus élevé que celui qu'il avait obtenu lors des précédentes élections législatives du 6 novembre 2005 (63). Le plus ancien parti de l'opposition, Musavat, dirigé par Isa Gambar, n'aura aucun élu dans le prochain Milli Majlis, Chambre unique du Parlement.
La participation est en forte hausse par rapport au précédent scrutin de 2005 (+ 9,94 points) et s'établit à 50,14%. Signalons que 25 442 électeurs ont voté par internet.

"Je suis certain de notre succès. Nous sommes très satisfaits de notre résultat" a déclaré Ali Ahmedov, chef du groupe parlementaire du YAP au Parlement, à l'annonce des premiers résultats. Celui-ci a démenti toute accusation d'irrégularité, assurant que "les élections législatives ont été libres et justes".
"Malheureusement, ce scrutin s'oriente vers une falsification de masse" a souligné Ali Karimli, leader du Parti du front populaire (AXCP) qui se présentait en coalition avec le parti Musavat. "Dans certaines circonscriptions, les électeurs ont voté plusieurs fois" a déclaré l'opposant indiquant que "chaque élection non démocratique est une atteinte à l'image internationale de l'Azerbaïdjan". Son allié politique, Isa Gambar, a dénoncé "le grand nombre d'irrégularités" et précisé qu'il ne "considérait pas ces élections, proches de celles de l'époque soviétique, comme démocratiques".
"Nous reconnaissons qu'il y a eu certaines violations, mais nous savons aussi que des violations ont également lieu dans les pays démocratiques développés" leur a répondu Husein Pashaïev, porte-parole du Parti du nouvel Azerbaïdjan.

L'Azerbaïdjan, pays riche en gaz naturel et en pétrole (celui-ci représente 50% du budget de l'État et 70% des exportations), est en plein boom économique depuis plusieurs années. Le taux de croissance du PIB atteignait 25% en 2007 et encore 9,3% l'an passé. Par conséquent, les pays occidentaux, dont les compagnies pétrolières sont présentes dans le pays, sont partagés entre leurs critiques du régime et leurs intérêts pétro-stratégiques. En outre, l'Azerbaïdjan est une voie de transit pour les troupes et les ravitaillements américains vers l'Afghanistan.
Des organisations de défense des droits de l'Homme accusent pourtant les autorités azerbaïdjanaises d'étouffer les libertés et demandent régulièrement aux pays occidentaux de ne pas fermer les yeux sur ces atteintes à la démocratie. Lors des précédentes élections législatives du 6 novembre 2005, les forces de l'opposition et les observateurs internationaux de la communauté internationale chargés de surveiller le scrutin avaient dénoncé le manque de transparence et les nombreuses fraudes du scrutin. La dernière élection présidentielle du 15 octobre 2008 à laquelle les forces de l'opposition avaient refusé de participer, avait également été marquée par des irrégularités.

lham Aliev a succédé en 2003 à son père Heydar qui a dirigé le pays quasiment sans interruption de 1969 à 2003. Réélu à la tête de l'Etat le 15 octobre 2008 avec 88,67% des suffrages, Ilham Aliev a obtenu l'année suivante par référendum la levée de la limitation à deux du nombre des mandats présidentiels consécutifs. Après la large victoire de son parti aux élections législatives, nul doute qu'il envisage désormais (avec confiance) sa candidature au prochain scrutin présidentiel. Celui-ci sera organisé à l'automne 2013.

http://www.infocenter.gov.az/v3/index.php
http://www.infocenter.gov.az/v3/sesverme_mm.php
http://www.osce.org/item/47507.html
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes