La Lettre n°347

Open panel Open panel
La Lettre n°347
La Lettre
13 mai 2008 - n°347
Quelle situation en Biélorussie ?
Entretien avec Alexandre Milinkievitch, Mathilde Durand
Agenda | Abonnement et plus d'infos


Fondation :
Alexandre Milinkievitch
Du 5 au 9 mai, la Fondation Robert Schuman a reçu le chef de l'opposition démocratique en Biélorussie, Alexandre Milinkievitch. Il a tenu le 6 mai une conférence sur la situation en Biélorussie en présence de Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation, et d'Alain Barrau, président du Bureau d'information pour la France du Parlement européen. Le 8 mai, Alexandre Milinkievitch a donné une interview sur Euronews. Le 9 mai, il a rencontré le président français, Nicolas Sarkozy.
Lire|Autre lien
Club rhénan
La 3ème réunion du Club rhénan, forum franco-allemand sur l'avenir de l'Europe créé par Joachim Bitterlich et Jean-Dominique Giuliani, se tiendra le 14 mai à Paris. Elle aura pour thèmes principaux : la politique énergétique l'Union européenne et la politique européenne de sécurité et de défense. Cette rencontre est soutenue par les Fondations Robert Schuman et Konrad Adenauer.
Lire
Femmes/Europe
En vue de la présidence française de l'Union européenne qui débutera le 1er juillet 2008, la Fondation Robert Schuman et l'association "Femmes, Débat et Société", avec le soutien de la Commission européenne, a lancé le 7 mai un dépliant intitulé "L'Europe, ça nous concerne toutes!" dans le cadre du projet de communication "Femmes, passerelles d'Europe". Ce document, destiné avant tout aux femmes, présente les apports de la construction européenne dans la vie quotidienne, ses politiques et son fonctionnement en 4 grands volets : l'Europe dans votre vie quotidienne, les institutions européennes et vos droits, les politiques au cœur de l'Europe, l'Europe dans le monde.
Lire|Autre lien
Observatoire des élections-Serbie
La coalition "Pour une Serbie européenne-Parti démocrate-G17+-Boris Tadic" - rassemblant le Parti démocrate (DS), G17+, le Parti démocratique du Sandzak, le Mouvement du renouveau (SPO) et la Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine (LSV) - est arrivée largement en tête des élections législatives qui se sont déroulées le 11 mai en Serbie recueillant 38,70% de suffrages et 103 sièges à l'Assemblée nationale, Chambre unique du Parlement. Le Parti radical (SRS), ultranationaliste, obtient 29,10% des voix et 77 sièges. Le Parti démocratique de Serbie (DSS) du Premier ministre sortant arrive en 3e position et recueille 11,3% (30 sièges). Le Parti socialiste (SPS) dirigé par Ivica Dacic obtient 7,9% (20 sièges). La coalition, unissant le Parti libéral-démocrate (LDP), l'Alliance civique et l'Union sociale-démocrate, obtient 5,20% (13 sièges). Enfin, les partis représentant les minorités du pays remportent 7 sièges. Le Parti démocrate est arrivé en tête aux élections municipales dans les 3 plus grandes villes : Belgrade, Novi Sad et Nis.
Lire

Présidence :
Serbie
La présidence de l'UE s'est rejouie, le 11 mai, de la nette victoire des forces pro-européennes aux élections législatives en Serbie. Elle a salué la tenue pacifique et sans heurts des élections et leur conduite libre et démocratique. Elle espère qu'un nouveau gouvernement sera rapidement formé avec un programme européen explicite.
Lire
Géorgie
Le 6 mai, la Présidence slovène du Conseil de l'Union européenne a publié une déclaration au nom des 27 Etats membres concernant les tensions entre la Russie et la Géorgie. Le 12 mai, une mission ministérielle représentée par les ministres des Affaires étrangères slovène, suédois, polonais, letton et lituanien a exprimé, à Tbilissi, son soutien à la souveraineté de la Géorgie et à son intégrité territoriale, alors que la tension s'accroît avec la Russie. "L'Union européenne réitère son soutien à la souveraineté de la Géorgie et à son intégrité territoriale dans ses frontières internationalement reconnues", a déclaré le ministre slovène des Affaires étrangères, Dmitrij Rupel, dont le pays préside actuellement l'Union européenne.
Lire|Autre lien
Russie
La présidence du Conseil, la Commission européenne et la Lituanie ont trouvé un accord, le 11 mai, lors de la troïka Union européenne-Russie, pour entamer des négociations sur un nouvel accord de partenariat et de coopération avec la Russie. L'accord qui vient d'être atteint sera approuvé lors de la prochaine session du Conseil Affaires générales le 26 mai. Le projet de mandat de négociations avec la Russie comprend les 3 points que la Lituanie juge essentiels : l'attitude envers les "conflits latents", en particulier en Abkhazie et en Transnistrie, la coopération juridique et policière avec la Russie et les questions de sécurité énergétique. "Ce texte tient compte des intérêts vitaux de la Lituanie, dans le cadre, bien sûr, des intérêts généraux de l'Union européenne", a déclaré Dimitrij Rupel, chef de la diplomatie Slovène, qui a appelé la Lituanie à agir dans un esprit de solidarité avec les autres Etats membres.
Lire
Turquie
Le 6 mai, a eu lieu la réunion de la Troïka ministérielle de l'Union européenne avec la Turquie, présidée par Dimitrij Rupel, ministre slovène des Affaires étrangères. La réunion a porté sur l'examen des progrès réalisés par la Turquie dans le processus de négociation avec l'Union européenne et dans la mise en œuvre des priorités du partenariat d'adhésion. La présidence slovène a déclaré qu'elle s'appliquerait à ouvrir deux nouveaux chapitres de négociation avec la Turquie lors de la conférence prévue en juin.
Lire

Parlement :
Lobbying
Le rapport d'initiative d'Ingo Friedrich (PPE-DE, DE) demandant plus de transparence dans les activités des lobbyistes a été adopté, le 8 mai, par 547 voix, contre 24 et 59 abstentions. Selon le rapport, tous les acteurs "qui visent à influer sur l'élaboration des politiques et les processus décisionnels des institutions européennes" devront désormais apparaître dans un registre public obligatoire commun au Conseil, à la Commission et au Parlement et seront tenus à indiquer scrupuleusement leurs sources financières. Il a été décidé que les lobbyistes devront obéir à un code de conduite, ce qui pourrait aboutir à des sanctions si celui-ci n'était pas respecté. Le rapport comprend une autre nouveauté. Désormais, chaque eurodéputé, auteur d'un rapport, pourra mentionner les groupes d'intérêts qui ont été consultés pour l'élaboration de ce rapport. Enfin, les eurodéputés ont proposé de mettre en place un travail interinstitutionnel visant à établir à la fin de 2008 un registre commun des lobbyistes.
Lire
Elections
Dans un rapport de Véronique de Keyser (PSE, BE) et José Ignacio Salafranca (PPE-DE, ES) adopté le 8 mai par 605 voix, contre 11 et 16 abstentions, les eurodéputés ont souligné l'importance des missions d'observations électorales de l'Union européenne pour sa visibilité sur la scène internationale. Grâce à ces missions, l'Union joue un rôle dans les phases pré et postélectorales, notamment en soutenant le renforcement des capacités des parlements nationaux. Toutefois, une meilleure efficacité et coordination des missions d'observation des élections semble primordiale. Ils demandent un rapport annuel du Parlement européen sur ces missions.
Lire
Droits de l'homme
Le 8 mai, les eurodéputés ont approuvé par 533 voix, contre 63 voix et 41 abstentions, le rapport de Marco Cappato (ADLE, IT) sur la situation des droits de l'Homme dans le monde. Dans ce rapport, les eurodéputés se penchent sur certains pays et dénoncent les violations des droits de l'Homme enregistrées en Chine, en Iran et en Russie. Ils invitent la Commission, le Conseil ainsi que les Etats membres à s'unir pour des actions renforcées dans ce domaine. Pour ce qui est de la communauté internationale, ils saluent le nouveau Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, considéré comme un instrument utile aux initiatives multilatérales de l'Union. Ils se félicitent de l'adoption, le 18 décembre 2007, d'une résolution de l'ONU demandant un moratoire mondial sur le recours à la peine de mort. Enfin, ils ont rappelé la nécessité de considérer les droits de la femme et ceux de l'enfant comme des priorités.
Lire
Sport
Le rapport de Manolis Mavrommatis (PPE-DE, EL) a été adopté par 518 voix, contre 49 et 9 abstentions. Les eurodéputés ont approuvé la mise en place de lignes directrices claires concernant l'application du droit communautaire dans le domaine du sport. L'une de leurs préoccupations est de préserver le sport et les sportifs du racisme et des discriminations liées à la nationalité. Ils invitent les clubs professionnels et les organisations sportives à renforcer leur lutte contre le dopage et appellent à un partenariat entre les laboratoires et les services responsables de faire appliquer la loi afin d'améliorer la connaissance des produits dopants. Enfin, d'autres thèmes sont abordés comme le danger de la libéralisation du marché des jeux de hasard, le besoin d'une plus grande solidarité dans l'accès aux médias et la nécessité de respecter la législation dans le domaine de l'immigration.
Lire

Commission :
Antonio Tajani
Antonio Tajani a été désigné par le gouvernement italien de Silvio Berlusconi pour succéder à Franco Frattini à la Commission européenne. Ce dernier a démissionné de son poste pour devenir ministre italien des Affaires étrangères. Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a confirmé le 8 mai la nomination d'Antonio Tajani et lui a confié le portefeuille des Transports, alors que le vice-président Jacques Barrot reprendra celui de la Justice, Liberté, Sécurité. Antonio Tajani, jusqu'alors député européen, devra être entendu par ses anciens collègues pour être désigné.
Lire|Autre lien
Budget 2009
Le 6 mai, la Commission européenne a présenté sa proposition de budget 2009 pour l'Union européenne. Le développement économique et l'emploi demeurent au cœur des dépenses, représentant le poste le plus important, près de 45%, soit une hausse de 3% par rapport à 2008. La proposition met en évidence la nette tendance à consacrer davantage de ressources aux domaines de l'énergie et de l'environnement, puisque pas moins de 10% du budget y sont alloués. Les fonds dévolus à l'agriculture restent stables, s'établissant à 42,9 milliards €. Toutes les rubriques du budget vont progresser, pour atteindre un total de 134,4 milliards € en engagements et de 116,7 milliards € en paiements.
Lire
Euro
En célébrant le 10ème anniversaire de l'euro, la Commission européenne a applaudi les réussites de la monnaie unique, mais a déploré le fait que la zone euro reste incapable de parler d'une seule voix sur la scène internationale. Parallèlement, la Commission a adopté le 7 mai son rapport de suivi de l'euro sur l'état de la convergence qui évalue les progrès accomplis par les dix Etats membres faisant l'objet d'une "dérogation" (Bulgarie, République tchèque, Estonie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie et Suède) en vue d'adopter l'euro. Elle a conclu que la Slovaquie satisfait aux critères pour adopter l'euro et a adressé au Conseil une proposition en ce sens. Le rapport montre que les 9 autres pays ne remplissent pas encore toutes les conditions pour adopter l'euro. Les 27 ministres des finances prendront la décision finale en juillet.
Lire|Autre lien
Transport aérien
La commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs, Meglena Kuneva, a publié le 8 mai, le rapport intermédiaire d'une enquête à laquelle ont participé 15 autorités nationales de l'Union européenne, et destinée à vérifier l'application de la législation communautaire en matière de lutte contre la publicité mensongère et les pratiques déloyales sur les sites Internet vendant des billets d'avion. Le rapport montre qu'au cours des 7 derniers mois, 1 site examiné sur 3 ont fait l'objet de mesures coercitives en raison d'infractions au droit européen de la consommation. Les grandes tendances observées dans le secteur sont les suivantes: des prix trompeurs, constatés chez 58% des sites contrôlés et des problèmes liés à la non–disponibilité des offres annoncées, sur 15% des sites. Par ailleurs, ces problèmes sont récurrents chez un grand nombre de compagnies : les 137 sites Internet étudiés représentent environ 80 compagnies.
Lire
Télécom
La Commission européenne a lancé, le 7 mai, une consultation publique sur le fonctionnement et les effets du règlement européen sur l'itinérance, entré en vigueur le 30 juin 2007. Cette consultation vise à recueillir les réactions des opérateurs de téléphonie mobile, des entreprises, des associations de consommateurs et de toutes les personnes intéressées pour le 2 juillet 2008. La Commission pourra ainsi évaluer si elle doit limiter les tarifs des SMS et de l'internet mobile à l'étranger. La consultation doit permettre de faire le bilan de l'"eurotarif" (qui impose aux opérateurs européens de téléphonie mobile un tarif maximum de 0,49 € hors TVA pour les appels émis depuis l'étranger et de 0,24 € pour les appels reçus). La Commission veut, enfin, évaluer s'il est nécessaire de proroger ou non ce règlement au-delà de la date du 30 juin 2010.
Lire
Tempus
Le 8 mai, la Commission européenne a lancé la 4e phase du programme Tempus destinée à soutenir la modernisation de l'enseignement supérieur dans les 28 pays partenaires des Balkans occidentaux, d'Europe orientale, d'Asie centrale, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Une conférence organisée au Caire, les 7 et 8 mai, a été centrée sur la question de la qualité et le rôle du programme Tempus depuis son lancement en 1990. Elle a été aussi l'occasion d'un dialogue entre universitaires, experts et étudiants des 27 États membres de l'Union européenne et des 28 partenaires du programme Tempus.
Lire

Conseil :
Transports
Dans le cadre d'une réunion informelle des 27 ministres des transports les 5 et 6 mai, une conférence intitulée "L'Union européenne et l'Europe du Sud-Est: Une vision commune de la mobilité pour rapprocher les individus" a porté sur les actions programmées dans le cadre de la "communauté des transports" associant l'Union européenne et l'Europe du Sud-Est qui vise à établir un marché intégré des infrastructures, des transports routiers, ferroviaires et maritimes, ainsi que des transports par voie navigable avec les pays de l'Europe du Sud-Est. Le Conseil a donné mandat à la Commission pour initier les négociations visant à conclure le traité établissant cette communauté des transports. Les ministres ont souligné les répercussions du secteur des transports sur l'environnement.
Lire

Cour de Justice :
Réfugié
Une directive, a été adopté, le 1er décembre 2005, concernant la procédure d'octroi et de retrait du statut de réfugié, qui prévoit que le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après consultation du Parlement européen, adopte une liste commune minimale des pays tiers que les États membres considèrent comme des pays d'origine sûrs. Suite au recours en annulation introduit par le Parlement, la Cour fut invitée à répondre à la question de savoir si le Conseil pouvait légalement prévoir, dans la directive, l'adoption et la modification des listes de pays sûrs à la majorité qualifiée sur proposition de la Commission et après consultation du Parlement. La Cour a répondu, le 6 mai, que le Conseil avait excédé les compétences qui lui sont conférées par le traité en insérant dans la directive des bases juridiques dérivées et devait ainsi respecter les procédures instaurées par le traité.
Lire

BCE :
Taux
Le 8 mai, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de laisser son principal taux directeur inchangé à 4%. Le taux directeur conserve ainsi le niveau atteint en juin 2007. Jean-Claude Trichet, président de la BCE, a expliqué cette décision prise à l'unanimité par le conseil des gouverneurs lors d'une conférence de presse. Commentant la situation économique en Europe, il s'est de nouveau déclaré relativement confiant dans la santé de l'économie de la zone euro. "Les fondamentaux économiques restent sains", a t-il précisé. Il a souligné l'incertitude "inhabituellement" élevée pesant sur les perspectives de croissance en raison des turbulences sur les marchés financiers, où les tensions demeurent.
Lire

ESA :
Galileo/Giove-B
Le 7 mai, Giove-B, le second satellite-test du futur système de géolocalisation européen Galileo, a émis ses premiers signaux de navigation. D'après le communiqué de l'Agence spatiale européenne (ESA), il s'agit "d'une étape historique pour la navigation satellite". En effet, si Giove-B diffuse dans l'espace son signal de haute précision, cela prouve que Galileo pourra fournir les services de localisation par satellite les plus performants, tout en étant compatible et interopérable avec le GPS américain.
Lire

Allemagne :
Journée/Europe
Pour la 2e année consécutive, une journée consacrée à l'Europe ("EU-Projekttag") s'est déroulée le 6 mai dans des établissements scolaires d'Allemagne. Cette journée pédagogique a été instaurée à l'initiative de la chancelière et célébrée pour la première fois le 22 janvier 2007, lors de la présidence allemande du Conseil de l'Union européenne. Lors de sa visite dans une école de Berlin, la chancelière a déclaré "Je souhaite leur faire prendre conscience que nous ne pourrons relever les grands défis de notre époque – changement climatique, mondialisation, lutte contre le terrorisme – que par le biais de l'alliance européenne".
Lire|Autre lien|Autre lien
Sécurité
Dans un entretien accordé le 7 mai, le ministre allemand de l'Intérieur, Wolfgang Schäuble, s'est exprimé sur la stratégie de sécurité de l'Allemagne, suite à l'initiative présentée par le groupe CDU-CSU du Bundestag. Désormais, ce sont le terrorisme international, les cyberguerres, les Etats défaillants, les guerres asymétriques et les flux migratoires qui constituent les principales menaces, sans oublier les questions énergétiques et environnementales. L'Allemagne doit répondre à ces défis en mettant en œuvre une stratégie et en coopérant avec ses partenaires européens.
Lire|Autre lien
Immigration
Le 9 mai, à l'occasion du débat sur le Rapport sur l'immigration 2006, le ministre allemand de l'Intérieur, Wolfgang Schäuble, s'est exprimé devant le Bundestag. Après avoir évoqué brièvement certains résultats de l'analyse des migrations, il s'est intéressé à la question de l'intégration, qui constitue l'une des priorités du gouvernement, et qui reste problématique. Il a notamment souligné la responsabilité des médias et refusé l'existence de sociétés parallèles en Allemagne. Il estime que l'intégration passe par un processus de réciprocité et qu'elle devra conduire à une réflexion sur la question de la citoyenneté. Il a appelé de ses vœux la création d'une politique européenne commune de lutte contre l'immigration clandestine.
Lire

Belgique :
France/Allemagne
Le Premier ministre belge, Yves Leterme, s'est rendu en France le 5 mai où il s'est entretenu avec le Président français, Nicolas Sarkozy, notamment de la question de la fusion Suez-Gaz de France. Ils ont également évoqué la politique agricole commune, les questions environnementales et l'Europe de la défense. Sur ce dernier point, ils sont tombés d'accord pour que "le renforcement de l'Europe de la défense ne se fasse pas en opposition à l'Otan". Le lendemain, Yves Leterme s'est rendu à Berlin pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel. Ils ont tenu, à l'issue de leur entretien, une conference de presse.
Lire|Autre lien

Danemark :
Rasmussen président?
Selon un article du Times paru le 6 mai, le Premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, serait le meilleur candidat à la présidence de l'Union européenne. Un haut fonctionnaire européen confirme cette tendance, l'expliquant par le fait que peu de responsables européens ont quelque chose à lui reprocher.
Lire|Autre lien

Finlande :
Traité/institutions
Le 9 mai, la commission des affaires européennes a discuté de la position de la Finlande sur le traité de Lisbonne, et notamment des questions relatives aux institutions européennes. La Finlande estime que les principales attributions des institutions et le partage des compétences entre elles doivent être spécifiées avant l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, prévue le 1er janvier 2009, si les 27 Etats membres l'ont ratifié. Elle a présenté les deux nouvelles fonctions prévues par le traité: le président de l'Union et le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Elle a indiqué que la Finlande allait améliorer ses relations avec le Parlement européen, qui voit son rôle renforcé dans le nouveau traité.
Lire

France :
Chypre/Malte
Dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne, le Premier ministre français, François Fillon, s'est rendu les 8 et 9 mai à Malte et à Chypre, deux îles membres de l'Union européenne depuis 2004 et qui ont rejoint la zone euro le 1er janvier dernier. Il s'est entretenu avec son homologue maltais, Lawrence Gonzi et a évoqué la question de l'immigration, sujet sensible à Malte et l'une des priorités de la présidence française. Ils ont également évoqué la lutte contre le réchauffement climatique et la sécurité énergétique de l'Europe, la relance de l'Europe de la défense et la modernisation de la politique agricole commune. Le 9 mai, le chef du gouvernement français s'est rendu à Chypre où il s'est entretenu avec le président chypriote, Demetris Christophas, et le président de la Chambre des représentants, Marios Guaroyian.
Lire|Autre lien

Irlande :
Gouvernement
Après la démission du Premier ministre irlandais Bertie Ahern le 6 mai, un nouveau gouvernement dirigé par Brian Cowen a été nommé le 7 mai. Ce gouvernement se compose de 14 ministres, dont 3 femmes, et de 4 secrétaires d'Etat.
Lire|Autre lien
Traité/Référendum
Le référendum sur le traité de Lisbonne aura lieu le 12 juin en Irlande, seul pays de l'Union européenne à organiser une telle consultation sur le sujet. Le ministre irlandais de l'Environnement et des Autorités locales, Brian Gormley, a signé le 12 mai le décret officialisant la date, qui avait déjà été mentionnée comme "probable" par le gouvernement.
Lire

Italie :
Gouvernement
Le 7 mai, le nouveau président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a formé un gouvernement de 21 membres (dont 4 femmes). Parmi les postes les plus importants, celui de ministre de l'économie est confié à Giulio Tremonti. Franco Frattini, jusque-là commissaire européen, devient ministre des affaires étrangères. Ignazio La Russa sera le nouveau ministre de la défense. La Ligue du Nord, parti populiste allié de Silvio Berlusconi qui avait plus que doublé son score lors des élections législatives (de 3,9 % à 8,3 %), obtient quatre postes ministériels. Son leader, Umberto Bossi, devient ministre des réformes et Roberto Maroni hérite de l'intérieur. L'agriculture et la simplification législative seront gérés respectivement par Luca Zaia et Roberto Calderoli. Le 8 mai, le nouveau chef du gouvernement italien, accompagné de ses 21 ministres, a prêté serment devant le président de la République, Giorgio Napolitano.
Lire
Déchets
Après avoir lancé un avertissement resté sans réponse à l'Italie en janvier, la Commission européenne a annoncé le 6 mai qu'elle allait intenter une action contre ce pays devant la Cour européenne de justice en raison de la crise du retraitement des déchets à Naples, où des tas de détritus se sont accumulés dans les rues pendant plusieurs mois. La Commission adresse également à l'Italie un premier avertissement écrit pour ne pas s'être conformée dans la région du Latium (région de Rome) à un arrêt de la Cour ayant constaté son manquement à l'obligation d'adopter des plans régionaux de gestion des déchets.
Lire

Lettonie :
Traité ratifié
Le 8 mai, la Lettonie est devenu le treizième pays à avoir ratifié le traité de Lisbonne. Le texte a été approuvé à une large majorité : 70 députés sur 100 ont voté pour, trois ont voté contre et un seul s'est abstenu. La Fondation Robert Schuman tient une carte actualisée détaillant les résultats des ratifications par pays sur son site Internet.
Lire|Autre lien

Lituanie :
Traité ratifié
Le 8 mai, la Lituanie a ratifié le traité de Lisbonne. Le texte a été adopté par 83 députés sur 141 que compte la Seimas (parlement) contre 5 et 23 abstentions. C'est le douzième pays à avoir ratifié le traité de Lisbonne (après l'Autriche, la Bulgarie, le Danemark, la France, la Hongrie, Malte, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie). La Fondation Robert Schuman tient une carte actualisée détaillant les résultats des ratifications par pays sur son site Internet.
Lire|Autre lien|Autre lien

Portugal :
Traité ratifié
Le président portugais, Anibal Cavaco Silva, a choisi la date symbolique du 9 mai, Journée de l'Europe, pour promulguer, au cours d'une cérémonie solennelle, le décret de ratification du nouveau traité européen. La ratification avait été votée le 23 avril à une très large majorité par le parlement portugais.
Lire

Roumanie :
Journée/Europe
Le 9 mai, le président roumain Traian Basescu a fait une allocution officielle pour célébrer la journée de l'Europe. Il a rendu hommage à toutes les personnalités qui ont contribué à la réalisation du projet européen, et notamment à Robert Schuman. Le Président a également déclaré que "la Roumanie, ne sera un Etat européen performant que s'il réforme ses institutions". En guise de conclusion, le Président s'est adressé à la génération des jeunes Roumains qui doivent faire avancer la construction européenne.
Lire

Royaume-Uni :
Environnement
Le 8 mai, les ministres britannique et français en charge des Affaires européennes, Jim Murphy et Jean-Pierre Jouyet, se sont exprimés lors d'une table-ronde intitulée "Vers une Europe des "cols verts", emplois et croissance dans une économie à faibles émissions de carbone". A l'occasion de cette conférence, de nombreux responsables du monde économique, de la société civile et des syndicats se sont interrogés sur la manière dont l'Europe pourrait encourager l'emploi et la prospérité au 21ème siècle en faisant preuve d'un leadership en matière de changement climatique. Ont également été débattues la réforme du budget de l'Union qui doit permettre d'améliorer l'emploi et la croissance, ainsi que la suite à donner à la Stratégie de Lisbonne pour l'emploi et la croissance.
Lire

Slovaquie :
Traité ratifié
Le président slovaque, Ivan Gasparovic, a paraphé le 12 mai à Bratislava le traité de Lisbonne, signature qui complète définitivement le processus de ratification. Le texte avait été ratifié par le parlement slovaque le 10 avril. La Fondation Robert Schuman tient un tableau détaillant les résultats des ratifications par pays sur son site Internet.
Lire|Autre lien

Suède :
Immigration
Le gouvernement suédois a proposé le 8 mai un projet de loi au Riksdag (Parlement) proposant de nouvelles règles sur l'immigration de travail en Suède. Cette proposition cherche à créer davantage d'opportunités pour l'immigration de travail et à faciliter, pour les employeurs, le recrutement de personnes en provenance de pays extérieurs à l'Union européenne, à l'Espace économique européen et à la Suisse. Elle repose sur un accord entre le gouvernement et le parti des Verts.
Lire

Géorgie :
Abkhazie
Le vice-Premier ministre géorgien, Georgui Baramidze, a réitéré, le 6 mai, devant les eurodéputés de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, la demande de son pays que l'Union européenne "réfléchisse à l'envoi d'une mission d'évaluation et de police" en Abkhazie, pour s'y substituer à un contingent russe qui n'"est pas neutre". Les rapports entre la Russie et la Géorgie n'ont cessé de se détériorer depuis que Moscou a annoncé le 16 avril un renforcement de ses relations avec les deux territoires sécessionnistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud. Moscou a envoyé ces derniers jours des centaines de soldats en renfort en Abkhazie.
Lire

Macédoine :
Visas
La Commission européenne a fourni le 8 mai à la Macédoine une feuille de route sur la libéralisation des visas. Un accord de facilitation des visas visant les chefs d'entreprise, les étudiants et les journalistes est entré en vigueur en janvier 2008, mais il doit désormais être élargi à toute la population. Le ministre macédonien des Affaires étrangères, Antonio Milososki, a salué cette initiative, qui indique clairement les mesures à prendre pour parvenir à une libéralisation totale du système des visas ; il estime que les conditions pourront être remplies dans le courant de l'année 2008.
Lire|Autre lien

Russie :
Medvedev président
Le 7 mai, Dmitri Medvedev est devenu le 3e président de la fédération de Russie, après Boris Eltsine et Vladimir Poutine. Il a prêté serment sur la Constitution lors d'une cérémonie d'investiture au Kremlin.
Lire|Autre lien|Autre lien
Premier ministre
Le 8 mai, Vladimir Poutine a été nommé Premier ministre du gouvernement du nouveau président, Dmitri Medvedev. La Douma, chambre basse du Parlement, a confirmé ce choix à une écrasante majorité. Le nouveau Premier ministre a évoqué la politique générale qu'il entend mener à la tête du gouvernement, axant ses propos sur la stimulation de la production de pétrole, la baisse des impôts et l'amélioration du niveau de vie. Le 12 mai, il a annoncé que les ministres des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et de la Défense Anatoli Serdioukov étaient reconduits dans le nouveau gouvernement russe.
Lire|Autre lien

Serbie :
Elections législatives
Les Serbes ont choisi l'intégration à l'Union européenne en donnant la victoire au président Boris Tadic aux élections législatives du 11 mai. Le Parti démocratique (DS) du président Boris Tadic a obtenu 38,75 % des voix (102 sièges) contre 29,22 % au Parti radical serbe (SRS) de Tomislav Nikolic (77 sièges), 11,34% au DSS du Premier ministre sortant (30 sièges), 7,57% au Parti socialiste de Serbie (SPS), soit 20 sièges et 5,3% au Parti libéral démocratique (LDP), soit 14 sièges. Les observateurs internationaux ont salué le 12 mai la liberté et la bonne organisation des élections législatives et municipales en Serbie.
Lire|Autre lien
Visas
Le 7 mai, Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne en charge de la justice, liberté et sécurité, a présenté à Belgrade la feuille de route sur l'assouplissement du régime de visas à l'égard de la Serbie. Ce document indique clairement aux autorités serbes les mesures à prendre afin que tous les ressortissants serbes puissent être autorisés à se déplacer sans visa. Un communiqué conjoint signé par 17 pays (France, Slovénie, Allemagne, Autriche, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Grèce, Hongrie, Italie, Lituanie, Luxembourg, Slovaquie, Suède, République tchèque et Norvège) avait appelé à "faciliter" l'octroi de visas aux ressortissants des pays des Balkans occidentaux.
Lire|Autre lien

Eurostat :
Industrie
Selon les chiffres publiés par Eurostat le 6 mai, l'indice des prix à la production industrielle a augmenté de 0,7% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne en mars 2008 par rapport à février. En effet, les prix dans l'ensemble de l'industrie, à l'exclusion de l'énergie, ont augmenté de 0,3% par rapport au mois précédent dans la zone euro et dans l'Union européenne. Les prix du secteur de l'énergie ont crû respectivement de 1,8% et 1,5%. En mars 2008 comparé à mars 2007, les prix à la production industrielle ont augmenté de 5,7% dans la zone euro et de 6,7% dans l'Union européenne. En effet, les prix dans l'ensemble de l'industrie à l'exclusion de l'énergie ont augmenté de 3,7% dans la zone euro et de 3,9% dans l'Union européenne. Les prix du secteur de l'énergie ont progressé respectivement de 12,7% et 15,2%.
Lire
Epargne/Investissement
Selon les chiffres publiés par Eurostat le 6 mai, le taux d'épargne des ménages est en hausse dans la zone euro et dans l'Union européenne au 4ème trimestre 2007. En effet, ce taux s'est établi à 14,3% dans la zone euro, contre 14% au 3e trimestre 2007. Dans l'Union européenne, le taux d'épargne des ménages a atteint 10,6% au 4e trimestre 2007, contre 10,4% au trimestre précédent. Par ailleurs, le taux d'investissement des entreprises est en hausse dans les deux zones au 4ème trimestre 2007. Il s'est élevé à 23,1% dans la zone euro contre 22,8% au 3e trimestre 2007. Dans l'Union européenne, il s'est établi à 23,1% au 4e trimestre 2007, contre 22,8% au 3e trimestre 2007.
Lire
Protection sociale
D'après les chiffres publiés par Eurostat le 8 mai, les dépenses de protection sociale dans l'Union européenne représentaient 27,2% du PIB en 2005. Ce taux était de 27,4% en 2005, contre 27,3% en 2004 et 27,4% en 2003. La moyenne de l'Union européenne continue de masquer de fortes disparités d'un État membre à l'autre. En 2005, la part des dépenses de protection sociale dans le PIB dépassait 30% en Suède (32%), en France (31,5%) et au Danemark (30,1%) et était inférieure à 15% en Lettonie (12,4%), en Estonie (12,5%), en Lituanie (13,2%) et en Roumanie (14,2%). Ces écarts reflètent des différences de niveaux de vie, mais illustrent aussi la diversité des systèmes nationaux de protection sociale.
Lire

Etudes/Rapports :
Armement
La Fondation pour la recherche stratégique publie une étude d'Hélène Masson intitulée "Union européenne et Armement: des dispositions du traité de Lisbonne aux propositions de directive de la Commission européenne". L'auteur revient sur les nouvelles dispositions du traité de Lisbonne en matière de défense et d'armement et analyse les suites du "paquet défense 2007" proposée par la Commission européenne le 5 décembre dernier.
Lire
Budget
Le Centre d'étude des politiques européennes publie une étude sur le budget de l'Union européenne et sur les mesures qui devraient être envisagées pour modifier sa structure. Les trois auteurs, Alfonso Iozzo, Stefano Micossi et Maria Teresa Salvemini, estiment que le budget européen ne représente plus les priorités politiques de l'Union. Ils proposent un changement structurel du budget avec des montants spécifiques et transparents pour chaque activité de l'Union et appellent à des modifications dans les procédures de prise de décisions. Ces changements seraient l'occasion de faire du budget européen un sujet de débat politique dans le cadre des prochaines élections européennes.
Lire
Russie
Alexander Rahr et Stefan Meister publient, pour la DGAP (Société allemande pour la politique étrangère), un article sur les "innovations de Medvedev". Le nouveau président russe va être confronté à plusieurs défis importants. Il devra s'occuper de la situation économique et sociale et tenter de réduire la dépendance énergétique de la Russie à l'égard de ses exportations de gaz et de pétrole. En outre, il entend créer des industries innovantes et réformer les domaines de la recherche, de l'éducation et des technologies afin de les rendre plus concurrentielles à l'échelle mondiale. Au coeur de la stratégie de Medvedev se trouve sa volonté de faire de la Russie la 5ème économie mondiale d'ici 2020. Lors de son entrée en fonction le 7 mai, Medvedev a annoncé qu'il s'occuperait du développement des petites et moyennes entreprises et du bon fonctionnement de la société civile.
Lire

Publications :
Traité de Lisbonne
Les éditions Clarus Press (Irlande) publie un ouvrage de Laurent Puech intitulé "The European Union and its constitution : From Rome to Lisbon" ("L'Union européenne et sa constitution : du traité de Rome au traité de Lisbonne") et consacré à l'étude du nouveau traité européen et du système institutionnel de l'Union européenne. L'auteur analyse les contradictions et les critiques dont le traité de Lisbonne a fait l'objet.
Lire

Agenda :
13 mai

Réunion de l'Eurogroupe
Conseil "Affaires générales et relatiosn extérieures"


14 mai

Conseil "Affaires économiques et financières"

3ème réunion du Club rhénan, Paris


19-20 mai

Conseil "Agriculture et Pêche"


21 mai

Conseil "Education, Jeunesse et Culture"

Inscrivez-vous à notre Lettre
Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnés et ses éditions en 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol et polonais) elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais.
Je m'abonne gratuitement à La Lettre :
Les archives de La Lettre
année 2019
La Lettre n°871
Débat budgétaire : la bataille du seuil de 1%
publié le 09/12/2019
La Lettre n°870
Avec Ursula von der Leyen, la Commission de la nouvelle chance
publié le 02/12/2019
La Lettre n°869
Un nouveau pacte européen sur l'immigration et l'asile pour répondre au "défi migratoire"
publié le 25/11/2019
La Lettre n°868
La politique étrangère et de sécurité commune à l'épreuve du terrain nigérien
publié le 18/11/2019
La Lettre n°867
L'élaboration d'un Code européen des affaires
publié le 12/11/2019
La Lettre n°866
Sortir du totalitarisme
publié le 04/11/2019
La Lettre n°865
1er novembre : Christine Lagarde préside la BCE, face à diverses oppositions
publié le 28/10/2019
La Lettre n°864
Brexit : un nouvel accord et des incertitudes renouvelées
publié le 21/10/2019
La Lettre n°863
"Cachez ce budget que je ne saurais voir !..."
publié le 14/10/2019
La Lettre n°862
Quel avenir pour le Libra?
publié le 07/10/2019
La Lettre n°861
Balkans occidentaux : pour un cadre de négociations d'adhésion rénové
publié le 30/09/2019
La Lettre n°860
Les ambitions climatiques de la nouvelle Commission européenne
publié le 23/09/2019
La Lettre n°859
Quelles leçons tirer des élections régionales dans l'est de l'Allemagne ?
publié le 16/09/2019
La Lettre n°858
L'Europe dans la guerre commerciale sino-américaine
publié le 09/09/2019
La Lettre n°857
La 9ème législature européenne, une nouvelle donne politique
publié le 22/07/2019
La Lettre n°856
L'Europe face à la désinformation
publié le 15/07/2019
La Lettre n°855
Du G20 d'Osaka au G7 de Biarritz : où va l'Europe ?
publié le 08/07/2019
La Lettre n°854
Vers un partenariat euro-africain refondé
publié le 01/07/2019
La Lettre n°853
De la sortie de crise aux défis du monde : le programme stratégique européen
publié le 24/06/2019
La Lettre n°852
Juncker ou la plus-value européenne
publié le 17/06/2019
La Lettre n°851
Neutralité carbone en Europe : comment y parvenir ?
publié le 11/06/2019
La Lettre n°850
Une Union européenne plus unie pour confronter les défis d'un monde moins sûr
publié le 03/06/2019
La Lettre n°849
Parlement européen : un nouvel équilibre... mais pas eurosceptique
publié le 27/05/2019
La Lettre n°848
Droites extrêmes : la conversion à l'Europe !
publié le 20/05/2019
La Lettre n°847
Entre Chine et États Unis, l'Europe à la recherche de son avenir
publié le 13/05/2019
La Lettre n°846
Les enjeux européens de 2019
publié le 06/05/2019
La Lettre n°845
Le contexte électoral de 2019 : des enjeux nouveaux et de plus en plus européens
publié le 29/04/2019
La Lettre n°844
Bilan de la 8ème législature du Parlement européen
publié le 23/04/2019
La Lettre n°843
La protection des citoyens européens et la lutte contre le terrorisme
publié le 15/04/2019
La Lettre n°842
La protection des citoyens européens dans un monde ultra-connecté
publié le 08/04/2019
La Lettre n°841
Quelle nouvelle Europe?
publié le 01/04/2019
La Lettre n°840
Enjeux et perspectives de l'élection présidentielle ukrainienne
publié le 25/03/2019
La Lettre n°839
Et si on recommençait par la culture ?
publié le 18/03/2019
La Lettre n°838
Pour une géopolitique de l'euro
publié le 11/03/2019
La Lettre n°837
L'égalité hommes-femmes en Europe : Quel sursaut en 2019 ?
publié le 04/03/2019
La Lettre n°836
La migration au cœur du sommet entre l'Union européenne et la Ligue des Etats arabes
publié le 25/02/2019
La Lettre n°835
La politique agricole commune à l'épreuve de la subsidiarité
publié le 18/02/2019
La Lettre n°834
Politique commerciale européenne, politique de concurrence et élections en Estonie
publié le 11/02/2019
La Lettre n°833
Quelles réponses européennes à l'extraterritorialité américaine?
publié le 04/02/2019
La Lettre n°832
Se saisir du défi climatique pour bâtir le futur de l'Europe
publié le 28/01/2019
La Lettre n°831
D'une vision commune à des réalisations concrètes : vers des Balkans unis dans une Europe unie
publié le 21/01/2019
La Lettre n°830
Lutter contre la désinformation et protéger les journalistes
publié le 14/01/2019