Résultats

La coalition sortante de l'Alliance pour l'intégration européenne remporte les élections législatives en Moldavie

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

29 novembre 2010
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

La coalition sortante de l'Alliance pour l'intégration européenne remporte les é...

PDF | 185 koEn français

Selon les résultats définitifs, 3 des 4 partis de la coalition sortante de l'Alliance pour l'intégration européenne - le Parti libéral (PL) du Président de la République par intérim Mihai Ghimpu, le Parti libéral-démocrate (PLDM), dirigé par le Premier ministre sortant Vladimir Filat, et le Parti démocratique (PDM) de Marian Lupu - ont recueilli ensemble 52.06% des suffrages et 59 sièges (+11). Le Parti libéral-démocrate réalise une percée avec 29.38% des voix (32 sièges). Le Parti démocrate obtient 12.72% des suffrages (15 sièges), le Parti libéral 9.96% (12 sièges).

Le Parti communiste de l'ancien Chef de l'Etat (2001- 2009) Vladimir Voronine, pourtant confiant après l'invalidation du référendum sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct du 5 septembre dernier, est en recul. Il obtient 39.29 % des suffrages (42 sièges).

Aucun des autres partis en lice et notamment l'Alliance notre Moldavie (AMN) de l'ancien maire de Chisinau Serafim Urechean, membre de la coalition gouvernementale sortante, n'a franchi le seuil des 4% des suffrages indispensables pour être représenté au Parlement.

La participation a été quasiment équivalente à celle enregistrée lors des dernières élections législatives du 29 juillet 2009 (+ 0,33) et s'est élevée à 59,1%. La coalition de l'Alliance pour l'intégration européenne avait autorisé l'ouverture de 75 de bureaux de vote à l'étranger, un nombre très supérieur à celui des précédentes élections législatives. Le scrutin du 28 novembre était le 4e en moins de 2 ans après les élections législatives du 5 avril 2009, celles du 29 juillet 2009 et le référendum du 5 septembre dernier sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct.

"Ces résultats montrent que l'impossible est possible" s'est félicité le Premier ministre sortant Vladimir Filat. "La seule véritable chance pour la Moldavie, c'est de continuer sur la voie des réformes qui ont commencé à être mises en oeuvre et qui sont soutenues par ses partenaires extérieurs, l'Union européenne, les Etats-Unis, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. Notre objectif principal est de faire en sorte que la Moldavie ne renoue plus avec son passé" a ajouté celui qui pourrait être nommé pour conduire les négociations en vue de former le prochain gouvernement.

Au vu de ces résultats, la Moldavie ne semble pas être en mesure de résoudre le principal problème politique qui se pose depuis le printemps 2009, à savoir l'élection du Président de la République. Aux termes de la Constitution actuelle, en vigueur depuis 2000, le Chef de l'Etat moldave est élu à bulletins secrets par les 3/5e des députés du Parlement, soit 61 des 101 élus. Les partis de l'Alliance pour l'intégration européenne, au pouvoir depuis 16 mois, ne disposeraient donc pas au Parlement d'une majorité suffisante au Parlement pour faire élire leur candidat à la tête de l'Etat (-2).

Les négociations sont donc entamées entre tous les partis pour trouver une issue à cette situation de blocage répétée. Pour le chercheur français Florent Parmentier, le scénario le plus probable consiste en l'abaissement du seuil à la majorité simple (52 voix). Il rappelle que le Parti communiste s'est déjà déclaré favorable à une telle solution. Oleg Serebrian, ambassadeur de Moldavie en France, envisage également cette option. "Soit le Parlement s'accorde sur un candidat neutre, soit il modifie la Constitution pour réduire la majorité nécessaire à l'élection du chef de l'État" a-t-il déclaré.

Si l'on s'en tient à l'actuelle Constitution qui oblige les parlementaires à élire le Président de la République dans les trois mois suivants la dissolution du Parlement précédent, le nouveau Chef de l'Etat devrait être désigné avant le 28 décembre prochain.

Source : Site internet Commission centrale électorale moldave http://cec.md/index.php?pag=page&id=43&l=

La coalition sortante de l'Alliance pour l'intégration européenne remporte les é...

PDF | 185 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
eu-flag-wind2.jpg

Pascale Joannin

17 juin 2024

Les dixièmes élections européennes, qui se sont tenues du 6 au 9 juin dans les 27 Etats membres de l’Union européenne, montrent une certaine stabilité dans le ...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-23-15.8733.jpg

Corinne Deloy

9 juin 2024

Contrairement à ce qu’avaient annoncé les enquêtes d’opinion, la Nouvelle alliance flamande (NVA) est sortie victorieuse des élections législatives du 9 j...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-36-02.4614.jpg

Corinne Deloy

9 juin 2024

Les Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) de l’ancien Premier ministre (2009-2013, 2014-2017, 2017-2021) Boïko Borissov, sont arrivés en tê...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-26-56.7014.jpg

Corinne Deloy

26 mai 2024

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda a largement remporté le 2e tour de l’élection présidentielle le 26 mai en Lituanie. Il a rassemblé...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :