Résultats

Le Parti républicain d'Arménie (HHK) du président de la République Serzh Sarkisian conserve le pouvoir

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

7 mai 2012
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

Le Parti républicain d'Arménie (HHK) du président de la République Serzh Sarkisi...

PDF | 201 koEn français

Le Parti républicain d'Arménie (HHK) du président de la République Serzh Sarkisian est arrivé en tête des élections législatives qui se sont déroulées le 6 mai en Arménie avec 44,08% des suffrages. Il a devancé Arménie prospère (BHK), parti libéral centriste membre du gouvernement sortant du Premier ministre Tigran Sarkisian (HHK) et dirigé par l'homme d'affaires Gagik Tsarukian, qui a obtenu 30,30% des voix, soit le double de son résultat des dernières élections législatives du 12 mai 2007. Le Congrès national arménien (HAK) a pris la 3e position en recueillant 7,07% des suffrages. Héritage (Zharangutiun, Z), parti libéral centriste dirigé par Raffi Hovannisian qui se présentait en coalition avec les Démocrates libres de Khachatur Kokobelian), a obtenu 5,75% ; la Fédération révolutionnaire arménienne (Dashnaktsutiun, HHD), parti socialiste d'opposition dirigé par Vahan Hovhannisian, est en recul avec 5,69% et le Règne de la loi (OEK), parti centriste libéral membre du gouvernement sortant et dirigé par Artur Baghdasarian, a obtenu 5,48%. Les trois autres formations en lice que sont le Parti communiste (HKK), le Parti démocratique et les Arméniens unis ont obtenu chacune moins de 1% des suffrages.

La participation s'est élevée à 62,26%, soit un taux supérieur à celui enregistré lors des dernières élections législatives du 12 mai 2007 (+ 2,91 points).

Le scrutin législatif du 6 mai avait valeur de test pour l'Arménie après la dernière élection présidentielle du 19 février 2008. A l'issue de la victoire de Serzh Sarkisian, de nombreux Arméniens avaient dénoncé des fraudes électorales. Les manifestations de l'opposition avaient dégénéré en émeutes et avaient fait dix morts.

" Le scrutin s'est déroulé dans le calme, nous n'avons pas noté de graves violations" a indiqué le chef de la commission d'observation du Centre international d'expertise des systèmes électoraux (ICES) Alexandre Tsinker à l'issue des élections législatives. "Nous estimons que ce scrutin a marqué un pas important vers le renforcement des valeurs démocratiques dans la République arménienne" a souligné le chef de la mission de surveillance de la Communauté des Etats indépendants (CEI) et vice-président de l'exécutif de la Communauté, Vladimir Garkoun, qui a qualifié les élections législatives de "libres, transparentes et compétitives".

"Je veux que tout soit calme, pacifique et en conformité avec la loi. C'est la garantie pour le progrès" avait déclaré le président Sarkisian après avoir déposé son bulletin dans l'urne le 6 mai.

9 000 membres des forces de l'ordre avaient été appelés en renfort pour maintenir l'ordre en cas de nécessité mais la rue arménienne est restée calme à l'issue du scrutin.

Les élections législatives du 6 mai ont apporté peu de changements dans la composition de l'Assemblée nationale, chambre unique du Parlement. Elles sont de bon augure pour le chef de l'Etat Serzh Sarkisian qui remettra son mandat en jeu en février 2013 comme pour le pays qui a su respecter les normes démocratiques internationales. "Si nous avons les meilleures élections législatives possibles, totalement libres et honnêtes, ce sera un important précédent" avait déclaré Richard Giragossian du Centre d'études régionales avant le scrutin. "Mais ce ne sera toujours pas suffisant car les oligarques seront toujours puissants, le parlement sera toujours soumis et la loi restera encore le fait du prince" avait-il toutefois ajouté.

Source : Site internet de la Commission électorale centrale arménienne (http://www.elections.am/proportional/election-24104/)

Le Parti républicain d'Arménie (HHK) du président de la République Serzh Sarkisi...

PDF | 201 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

19 février 2024

Le 9 novembre dernier, le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, a dissous l'Assemblée de la République, chambre unique du Parlement, et annoncé la tenue d’&ea...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

12 février 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK) a remporté l’élection présidentielle en Finlande. Il s’est imposé le 11 février au 2e tour de scru...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

29 janvier 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK), est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle organisé le 28 janvier en Finlande. L&rs...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

15 janvier 2024

Le 28 janvier, pour le premier tour de l’élection présidentielle en Finlande, 9 personnes sont en lice. Si aucun candidat ne recueille plus de la moitié des suffrages, un se...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :