Résultats

Alexander Stubb et Pekka Haavisto s’affronteront au deuxième tour de l’élection présidentielle

Élections en Europe

Corinne Deloy

-

29 janvier 2024
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Alexander Stubb et Pekka Haavisto s’affronteront au deuxième tour de l’élection ...

PDF | 136 koEn français

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK), est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle organisé le 28 janvier en Finlande. L’ancien Premier ministre (2014-2015) a recueilli 27,21% des suffrages tandis que son principal adversaire Pekka Haavisto (Ligue verte, VIHR) a obtenu 25,8% des voix.
Les deux hommes s’affronteront par conséquent lors du 2e tour de scrutin le 11 février.
« C'est beaucoup plus que ce que j'avais osé espérer, je suis très content et reconnaissant » a déclaré Alexander Stubb à l’annonce des résultats. « L'expérience en matière de politique étrangère a probablement été la priorité des électeurs au moment de sélectionner les deux candidats qui se retrouveront face-à-face au 2e tour. Alexander Stubb et Pekka Haavisto sont deux hommes politiques très expérimentés et réalistes qui savent de quoi ils parlent » a indiqué Hanna Ojanen, chercheur en science politique de l'université de Tampere.

Jussi Halla-aho (Parti des Finlandais, PS), président de l’Eduskunnta/Rikdsdag, chambre unique du parlement, a pris la 3e place avec 18,99% des suffrages. Il est suivi par Olli Rehn (Parti du centre, KESK), qui a recueilli 15,32% des voix. Les cinq autres candidats ont obtenu moins de 5% des suffrages. 

La participation a été élevée : 71,53% des Finlandais se sont rendus aux urnes, soit 4,8 points de plus que lors du 1er tour de la précédente élection présidentielle du 28 janvier 2018. Plus de quatre Finlandais sur dix (43,9%) ont voté par anticipation, un record dans le pays. Enfin, 58 757 Finlandais résidant à l’étranger ont rempli leur devoir civique.

Résultats du premier tour de l’élection présidentielle du 28 janvier 2024
Participation : 71,53%

Source : https://tulospalvelu.vaalit.fi/TPV-2024_1/fi/ehdtulos_kokomaa.html

« Quel que soit le candidat que j’affronterai au deuxième tour, je sais que nous aurons un débat constructif, civilisé et de qualité sur les questions difficiles de politique étrangère » a déclaré Alexander Stubb, soulignant « Le prochain président de la République de Finlande sera avant tout un président de l'Occident, un président de l'Otan, et l'une de nos relations les plus importantes est notre partenariat avec les États-Unis ». De son côté, Pekka Haavisto s’est réjoui du fait qu’à l’issue de cette élection présidentielle, « la Finlande restera un pays pacifique », affirnant « Il est important que nous maintenions la stabilité ». 

Les pouvoirs du président de la République ont été réduits en Finlande à la fin du siècle précédent, mais le chef de l’État a toujours pour fonction de superviser la politique étrangère et la politique de sécurité, un rôle essentiel dans un contexte de guerre entre l’Ukraine et la Russie. L’ensemble des candidats à l’élection présidentielle partageaient une position identique sur le conflit et face à la menace venue de Moscou (la Finlande partage 1 340 kilomètres de frontières avec la Russie). L’attaque des forces armées russes sur Kiev le 24 février 2022 a uni la classe politique comme la population du pays qui a largement approuvé l’entrée du pays dans l’OTAN le 4 avril 2023, une décision qui mettait fin à la politique de non-alignement militaire en vigueur depuis les années 1990 et avant cela encore à des décennies de neutralité d’Helsinki.

« Le chef de l’État est considéré comme une personnalité forte à laquelle les gens font confiance. Pekka Haavisto et Alexander Stubb ont tous deux une forte expérience en matière de politiques intérieure et étrangère, ce que valorisent les électeurs » a souligné Hanna Wass, vice-doyenne de la faculté des sciences sociales de l'université d’Helsinki. « Depuis 2 ans, la sécurité nationale est devenue un sujet plus important ; par conséquent, le rôle du président de la République a gagné en importance aux yeux des Finlandais. Il participe aux réunions de l'OTAN et si quelqu'un devait parler avec Vladimir Poutine, ce serait lui » a déclaré Teivo Teivainen, professeur de science politique de l'université d'Helsinki, précisant « Ici, ce n'est pas comme dans d'autres pays européens où l'extrême droite et l'extrême gauche montrent des sympathies avec la Russie. En Finlande, tout le monde est antirusse ».
« Alexander Stubb et Pekka Haavisto sont d’accord : il faut soutenir l’Ukraine coûte que coûte, la Russie reste une menace existentielle, l'avenir de la Finlande est au sein de l'Union européenne. Les candidats à l’élection présidentielle défendent tous l'indépendance de la Finlande et son nouveau rôle en tant que membre de l'OTAN. Ils mettent tous l'accent sur l'autosuffisance de la Finlande, à savoir que le pays devrait assumer sa défense de manière indépendante et contribuer activement à la construction d'une défense européenne partagée et d'une coopération nordique » analyse Hanna Wass. 

Les électeurs devraient donc se tourner vers les qualités personnelles, le style de chacun des candidats pour faire leur choix le 11 février.
« L'élection se jouera plutôt sur la personnalité. Les différences entre les candidats relèvent de la nuance en termes de politique étrangère. Il s'agira davantage d'élire une personnalité, en tenant compte de sa crédibilité, de sa fiabilité et de ses qualités perçues en tant que leader de la politique étrangère » a indiqué Tuomas Forsberg, professeur de science politique de l'Université de Tampere. « Les deux candidats ont une vision proche de la fonction présidentielle mais leur personnalité diffère. Alexander Stubb est davantage positionné à droite sur l’échiquier politique et Pekka Haavisto à gauche, même si ce dernier a essayé de souligner qu'il n'avait rien de « rouge » et qu'il avait emprunté une voie médiane en tant que Vert » a-t-il ajouté, concluant « au deuxième tour, les débats pourraient être décisifs ». 

Alexander Stubb peut s’appuyer sur le soutien, précieux, du Premier ministre Petteri Orpo (KOK), en poste depuis le 20 juin 2023 après la victoire du Parti de la coalition nationale aux élections législatives du 2 avril. « Les 2 candidats sont des partisans de la démocratie libérale et sont d'accord sur les principes fondamentaux de la politique étrangère et de sécurité de la Finlande. Les différences entre eux se situent plutôt au niveau du style et de l'accent : Alexander Stubb est un transatlantiste convaincu qui favorise l'Union européenne et l'OTAN, tandis que Pekka Haavisto est connu pour sa médiation en faveur de la paix, son activisme environnemental et ses fonctions liées à l'ONU » a analysé Henri Vanhanen, chargé de recherche à l'Institut finlandais des affaires internationales.

Les dernières enquêtes d’opinion accordent la victoire à Alexander Stubb. Rendez-vous le 11 février pour le verdict des urnes. 

Alexander Stubb et Pekka Haavisto s’affronteront au deuxième tour de l’élection ...

PDF | 136 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

19 février 2024

Le 9 novembre dernier, le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, a dissous l'Assemblée de la République, chambre unique du Parlement, et annoncé la tenue d’&ea...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

12 février 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK) a remporté l’élection présidentielle en Finlande. Il s’est imposé le 11 février au 2e tour de scru...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

15 janvier 2024

Le 28 janvier, pour le premier tour de l’élection présidentielle en Finlande, 9 personnes sont en lice. Si aucun candidat ne recueille plus de la moitié des suffrages, un se...

Actualité

 
2013-05-28-16-28-04.4673.jpg

Corinne Deloy

27 novembre 2023

Le PVV a recueilli 23,70% des suffrages et conquis 37 sièges, soit +20 par rapport aux précédentes élections législatives de mars 2021. Les dernières enq...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :