Résultats

Horst Köhler est réélu Président de la République fédérale d'Allemagne.

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

25 mai 2009
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

Le Président allemand sortant Horst Köhler (Union chrétienne-démocrate, CDU) a été réélu le 23 mai pour un 2e mandat de 5 ans à la tête de la République fédérale d'Allemagne. Soutenu par l'Union chrétienne-démocrate et le Parti libéral-démocrate (FDP), il a été désigné dès le 1er tour où il a recueilli la majorité absolue des suffrages, soit 613 des 1 223 membres présents de l'Assemblée fédérale allemande (Bundesversammlung) qui rassemble les 612 membres du Bundestag, Chambre basse du Parlement, et un nombre égal d'élus des 16 Länder. Sa principale adversaire, Gesine Schwan (Parti social-démocrate, SPD) a obtenu 503 voix ; le candidat du Parti de gauche (Die Linke) Peter Sodann, ancien acteur de la série policière Tatort, 91 suffrages.

Pour l'emporter, Gesine Schwan avait besoin, outre des voix des membres du SPD, des suffrages du parti Die Linke. L'exercice était difficile puisque la candidate devait également attirer les membres des Electeurs libres plutôt situés sur la droite de l'échiquier politique.

Agé de 66 ans, Horst Köhler est né dans une Pologne occupée par les nazis en 1943, sa famille est originaire de la Bessarabie roumaine, un territoire adjugée à l'ex-URSS par le Pacte Molotov-Ribbentrop en 1939. Ses parents ont fui la Roumanie pour la Pologne avant de s'installer à Leipzig, dans l'ancienne République démocratique allemande, puis dans le Land de Bade-Wurtemberg en 1953. Horst Köhler a été vice ministre des Finances (1990-1993) du gouvernement d'Helmut Kohl et a présidé la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) de 1998 à 2000 avant de devenir directeur du Fonds monétaire international (FMI) entre 2000 et 2004. Le 23 mai de cette même année, il était élu Président de la République fédérale d'Allemagne.

L'élection du Président a eu lieu le jour même du 60e anniversaire de la République fédérale d'Allemagne. "Il y a 60 ans, les Allemands qui vivaient à l'Ouest de notre pays nous ont fait une promesse. Une promesse qu'ils faisaient aussi pour leurs compatriotes qui ne pouvaient pas parler librement à l'époque. Avec la Loi fondamentale, ils ont promis de reconstruire une Allemagne sur les bases de la liberté et de la dignité humaine. Ils ont promis de bâtir une démocratie et de ramener leur pays dans le giron des peuples libres. Nous avons tenu cette promesse" a déclaré Horst Köhler lors de son discours.

A cette occasion, le Président a appelé l'ensemble des Allemands à se rapprocher, vingt ans après la chute du mur de Berlin. "Nous ne pouvons pas accepter la poursuite de la division (Est-Ouest) en ce qui concerne les statistiques de l'emploi. Pour ce qui est de l'unité, c'est comme pour la démocratie: le travail n'est jamais terminé" a déclaré Horst Köhler, indiquant que "L'Allemagne ne peut pas se permettre de nouvelles divisions économiques et sociales" qui seraient engendrées par la crise économique actuelle. Le Chef de l'Etat, qui a qualifié la Loi fondamentale de "Constitution de la liberté", a encouragé ses compatriotes à se fixer, dans l'esprit du texte, de nouveaux objectifs pour le futur.

Cette élection est sans conteste une victoire pour Angela Merkel et plus largement pour les partis de droite qui ont montré qu'ils étaient prêts à s'allier pour former le futur gouvernement. Les forces de gauche, en revanche, sont apparues divisées à deux semaines des élections européennes et à 4 mois du scrutin législatif prévu le 27 septembre. "Chaque résultat électoral avant les législatives est utilisé par les différentes formations pour mobiliser leurs partisans et cette élection présidentielle est primordiale" affirme Gero Neugebauer, politologue à l'Université libre de Berlin.

Selon les enquêtes d'opinion, le résultat de l'élection présidentielle est en tout cas conforme aux désirs de la majorité des Allemands. En effet, le dernier sondage réalisé pour l'hebdomadaire Stern et publié le 19 mai dernier révèle que s'ils avaient eu à se prononcer au suffrage universel direct lors de cette élection présidentielle, plus des 2/3 des électeurs (69%) auraient accordé leur voix à Horst Köhler.

Le Président allemand prêtera prochainement serment devant les membres du Bundestag et du Bundesrat réunis en déclarant comme le veut l'article 56 de la Loi fondamentale : "Je jure de consacrer mes forces au bien du peuple allemand, d'accroître ce qui lui est profitable, d'écarter de lui tout dommage, de respecter et de défendre la Loi fondamentale et les lois de la Fédération, de remplir mes devoirs avec conscience et d'être juste envers tous. Que Dieu me vienne en aide !".

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-26-56.7014.jpg

Corinne Deloy

13 mai 2024

Il s’en est fallu de peu que le chef de l’Etat sortant Gitanas Nauseda soit réélu dès le 1er tour de l’élection présidentielle le 12 mai en Lituani...

Élections en Europe

 
2014-03-10-16-43-09.9897.jpg

Pascale Joannin

13 mai 2024

Du 6 au 9 juin, pour tenir compte des traditions de vote des pays, les Européens sont invités à élire leurs 720 représentants au Parlement européen, soit quin...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-26-56.7014.jpg

Corinne Deloy

22 avril 2024

Le 12 mai prochain, les Lituaniens sont convoqués aux urnes pour le 1er tour de l’élection présidentielle. Le chef de l’Etat sortant Gitanas Nauseda est candidat &agra...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-13-31.3211.jpg

Corinne Deloy

22 avril 2024

La coalition emmenée par l’Union démocratique (HDZ), conduite par le Premier ministre sortant Andrej Plenkovic, est arrivée en tête des élections législa...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :