Résultats

Rossen Plevneliev arrive largement en tête du 1er tour de l'élection présidentielle en Bulgarie

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

24 octobre 2011
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

Rossen Plevneliev arrive largement en tête du 1er tour de l'élection présidentie...

PDF | 170 koEn français

Le candidat du pouvoir en place, Rossen Plevneliev, est arrivé largement en tête du 1er tour de l'élection présidentielle qui s'est déroulé le 23 octobre en Bulgarie. L'ancien ministre du Développement régional et des Travaux publics du gouvernement de Boïko Borissov (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie, GERB), a recueilli 39,8% des suffrages. Il devance le candidat soutenu par le Parti socialiste (BSP), Ivaïlo Kalfine. Le député européen et ancien ministre des Affaires étrangères (2005-2009) du gouvernement conduit par Serguei Stanichev (BSP) a obtenu 29,2% des voix. La candidate indépendante, ancienne ministre des Affaires européennes (2002-2006) et commissaire européenne à la Protection du consommateur (2007-2009), Meglena Kuneva, est arrivée en 3e position en recueillant 14% des suffrages.

Volen Siderov, leader du parti d'extrême droite Ataka (A), soutien parlementaire du gouvernement de Boïko Borissov n'a pas réussi à réitérer son exploit de la dernière élection présidentielle des 22 et 29 octobre 2006. Alors qu'il avait atteint le 2e tour après avoir obtenu 21,48% des voix au 1er tour de scrutin, il doit se contenter de 4% des voix cette année. Il n'aura donc pas profité des tensions interethniques qui ont secoué la Bulgarie au cours des dernières semaines de la campagne électorale (des émeutes avaient éclaté entre "Bulgares" et Roms après la mort le 23 septembre du jeune Angel Petrov, renversé alors qu'il promenait son chien par un véhicule conduit par un proche de la famille de Kiril Rachkov, dit le roi Kiro, patriarche local de la communauté rom, dans la ville de Katounitsa).

En dépit de la tenue le même jour que l'élection présidentielle d'élections locales, la participation est restée faible. Moins de la moitié des Bulgares se sont rendus aux urnes (environ 48%).

"C'est la première fois de l'histoire post-communiste de la Bulgarie que le parti gouvernemental obtient un tel soutien en milieu de mandat" s'est réjoui le candidat du pouvoir, Rossen Plevneliev. Le Premier ministre Boïko Borissov a qualifié "d'énorme responsabilité" la concentration des pouvoirs dans les mains de son parti qui adviendrait dans le cas où son candidat s'imposerait à l'élection présidentielle le 30 octobre prochain. "Le fait que nos candidats aient obtenu de si bons résultats (élection présidentielle et scrutin local confondus) dans une situation de grave crise financière est la marque de la confiance des Bulgares dans notre action politique. Cela montre que nous sommes sur le bon chemin et que nous allons vers la stabilité financière quand d'autres pays courent à la faillite" a souligné le chef du gouvernement.

"Le résultat obtenu par Rossen Plevneliev est une victoire personnelle pour le Premier ministre Boïko Borissov" a déclaré le sociologue Antony Galabov. "Au vu du nombre important de candidatures (18 au total), avoir largement dépassé les 30% au 1er tour renforce déjà la légitimité du GERB pour la fin de la législature" a-t-il ajouté. "Les résultats de ces élections consolident le pouvoir de Boïko Borissov" a indiqué Andrei Raichev, directeur de la branche bulgare de l'institut d'opinion Gallup International.

Le candidat du Parti socialiste n'a donc pas réussi à s'appuyer sur la crise économique pour faire revenir une majorité d'électeurs vers l'opposition. Ivaïlo Kalfine pourra cependant compter sur le soutien au 2e tour du Mouvement pour les droits et les libertés (DPS), dirigé par Ahmed Dogan et représentant la minorité turque de la Bulgarie (soit environ 9% de la population).

La candidate indépendante Meglena Kuneva n'a pas (encore) donné de consigne de vote.

"Je vois trois surprises lors de ce 1er tour de l'élection présidentielle. La première est le résultat réalisé par Meglena Kuneva qui a quasiment triplé le nombre d'électeurs du Mouvement national pour la stabilité et le progrès (MNSE) aux dernières élections législatives du 5 juillet 2009. Ivaïlo Kalfine est la deuxième surprise. Celui-ci a remporté environ 250 000 suffrages de plus que le Parti socialiste au dernier scrutin législatif. La troisième surprise est que Rossen Plevneliev a échoué à mobiliser la totalité des électeurs qui avaient soutenu le GERB il y a 2 ans" a analysé le professeur de science politique à la Nouvelle université bulgare de Sofia, Antony Todorov.

Aux élections locales qui avaient lieu également le 23 octobre, le GERB a maintenu ses positions. Ainsi, la maire sortante de Sofia, Yordanka Fandakova, a été réélue dès le 1er tour de scrutin. Les candidats du parti au pouvoir ont également été reconduits le 23 octobre dans les villes de Bourgas (est) où Dimitar Nikolov a largement devancé ses rivaux, Gabrovo (centre) où Tanya Hristova s'est imposée et Dobritch (nord-est) où Detelina Nikolova a remporté le scrutin. Le Parti socialiste a remporté la ville de Shoumen (nord-est) avec la victoire de Krasimir Krastev et le Mouvement pour les droits et les libertés s'est imposé dans son fief de Kardzhali.

A 2 ans des prochaines élections législatives (prévues pour l'été 2013), le Premier ministre Boïko Borissov peut se réjouir du résultat de son candidat au 1er tour du scrutin présidentiel. "Une victoire de Rossen Plevneliev mettrait le GERB en position de force avant le scrutin législatif" a souligné James Goundry, analyste chez IHS Europe.

Homme d'affaires discret, Rossen Plevneliev a grandement bénéficié de la popularité du chef du gouvernement. Sauf événement inattendu, il devrait devenir le 30 octobre prochain le nouveau président de la République bulgare.

Source : The Sofia Echo

Rossen Plevneliev arrive largement en tête du 1er tour de l'élection présidentie...

PDF | 170 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

19 février 2024

Le 9 novembre dernier, le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, a dissous l'Assemblée de la République, chambre unique du Parlement, et annoncé la tenue d’&ea...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

12 février 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK) a remporté l’élection présidentielle en Finlande. Il s’est imposé le 11 février au 2e tour de scru...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

29 janvier 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK), est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle organisé le 28 janvier en Finlande. L&rs...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

15 janvier 2024

Le 28 janvier, pour le premier tour de l’élection présidentielle en Finlande, 9 personnes sont en lice. Si aucun candidat ne recueille plus de la moitié des suffrages, un se...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :