Résultats

Le chef de l'Etat sortant Sauli Niinistö remporte une victoire écrasante à l'élection présidentielle et est réélu à la tête de la Finlande dès le premier tour de scrutin

Élections en Europe

Corinne Deloy

-

29 janvier 2018
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Le chef de l'Etat sortant Sauli Niinistö remporte une victoire écrasante à l'éle...

PDF | 124 koEn français

Le chef de l'Etat finlandais sortant Sauli Niinistö a été réélu dès le 1er tour le 28 janvier. Il a remporté une victoire écrasante, recueillant 62,7% des suffrages. Ce succès dès le 1er tour est une première depuis 1994, année de la première élection du président de la République au suffrage universel direct en Finlande.

Sauli Niinistö a devancé le député Pekka Haavisto (Ligue verte, VIHR), qui a receuilli 12,4% ces voix ; la députée Laura Huhtasaari (Vrais Finlandais, PS), qui a recueilli 6,9% des suffrages, et le député européen Paavo Väyrynen (6,2%). Les quatre autres candidats ont obtenu moins de 4% des voix.

La participation a été un peu plus élevée que celle enregistrée lors du 1er tour de la précédente élection présidentielle du 22 janvier 2012 : les deux tiers des Finlandais (66,67%) ont rempli leur devoir citoyen (+ 0,69 point). Plus d'un tiers d'entre eux avaient choisi de voter par anticipation entre le 17 et le 23 janvier (36,7%, soit 1,5 million d'électeurs).

" Ce résultat est plutôt étonnant. Je suis surpris et touché par ce soutien. Je vais devoir réfléchir sérieusement à comment m'en montrer digne  " a déclaré Sauli Niinistö à l'annonce des résultats.

Les Finlandais ont donc choisi le candidat le plus compétent en matière de politique étrangère, le chef de l'Etat ayant de toute façon peu de pouvoirs en politique intérieure. "Un président de la République en place est très difficile à battre en Finlande" avait affirmé Pertti Ahonen, professeur de science politique à l'université d'Helsinki. "Il existe très peu de différences politiques entre les candidats aux yeux des citoyens. Ceux-ci misent donc sur la stabilité que représente Sauli Niinistö" avait-il ajouté.

"Les Finlandais aspirent à la stabilité, ils ne veulent pas de changement pour l'instant. La stratégie, la tactique de Sauli Niinistö se sont révélées gagnantes, surtout sur la façon de gérer le président russe Vladimir Poutine. Les gens ont le sentiment que Sauli Niinistö possède la capacité et les outils pour affronter les défis" a indiqué Juhana Aunesluoma, chercheur au Réseau d'études européennes de l'université d'Helsinki. "Sauli Niinistö a joué un rôle actif en politique étrangère, en rencontrant les dirigeants russes (...) les gens apprécient le leadership dont il a fait preuve" a déclaré Tapio Raunio, professeur de sciences politiques à l'université de Tampere. "Sauli Niinistö a été capable de maintenir le dialogue avec la Russie au moment de la crise de l'Ukraine tout en faisant de la Finlande un ferme soutien des sanctions européennes contre Moscou" a ajouté Teija Tiilikainen, directeur de l'Institut des affaires internationales.

"Son attitude bourrue et pragmatique, basée sur les faits, plaît beaucoup aux Finlandais" a estimé Juho Rahkonen, directeur de recherche à l'institut d'opinion Taloustutkimus.

Agé de 69 ans, Sauli Niinistö est originaire de Salo (sud-ouest de la Finlande). Diplômé de l'université de Turku et avocat de profession, il a été élu député pour la première fois en 1987. En 1994, il a pris la tête du Rassemblement conservateur (KOK), poste qu'il a conservé jusqu'en 2001. En 1995, il a été nommé ministre de la Justice dans le gouvernement de Paavo Lipponen (Parti social-démocrate, SPD) avant de devenir, un an plus tard, ministre des Finances, fonction qu'il a occupé jusqu'en 2003. A ce poste, Sauli Niinistö a gagné la confiance de ses compatriotes en parvenant à sortir la Finlande de la profonde récession qu'elle a connue dans les années 1990.

Aux élections législatives du 18 mars 2007, il a été réélu député en recueillant 60 498 voix sur son nom, un record pour un scrutin législatif en Finlande. Il est devenu alors président de l'Eduskunta (Parlement). En 2011, il a renoncé à se présenter aux élections législatives, souhaitant se préparer à l'échéance présidentielle. Après un premier échec à l'élection présidentielle des 15 et 29 janvier 2006 où il a recueilli 48,2% des suffrages face à la présidente de la République sortante Tarja Halonen au 2e tour de scrutin, Sauli Niinistö a accédé à la magistrature suprême le 5 février 2012 avec 62,59% des voix, battant Pekka Haavisto (37,41% des suffrages). Ce faisant, il a mis fin à 30 ans de règne social-démocrate et est devenu le premier chef d'Etat conservateur depuis Juho Kusti Paasikivi (1946-1956). Six ans plus tard, il est donc parvenu à conserver son poste à la tête de l'Etat dès le 1er tour de scrutin en dominant très largement tous ses adversaires.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule : Sauli Niinistö deviendra père pour la troisième fois au mois de février prochain, une première fois dans l'histoire de la Finlande.

Le 2e mandat de Sauli Niinistö à la présidence de la République de Finlande débutera le 1er février prochain.

Le chef de l'Etat sortant Sauli Niinistö remporte une victoire écrasante à l'éle...

PDF | 124 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
1-oee-slovaquie.jpg

Corinne Deloy

4 mars 2024

Le 1er tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 mars en Slovaquie. 11 candidats se présentent à ce scrutin. Si aucun n’obtient plus de 50% des suffrage...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

19 février 2024

Le 9 novembre dernier, le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, a dissous l'Assemblée de la République, chambre unique du Parlement, et annoncé la tenue d’&ea...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

12 février 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK) a remporté l’élection présidentielle en Finlande. Il s’est imposé le 11 février au 2e tour de scru...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-24-16.5364.jpg

Corinne Deloy

29 janvier 2024

Alexander Stubb (Parti de la coalition nationale, KOK), est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle organisé le 28 janvier en Finlande. L&rs...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :