Résultats

Zuzana Caputova devient la première femme à accéder à la Présidence de la République en Slovaquie

Élections en Europe

Corinne Deloy

-

30 mars 2019
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Zuzana Caputova devient la première femme à accéder à la Présidence de la Républ...

PDF | 150 koEn français

Comme attendu, Zuzana Caputova (Slovaquie progressiste, PS) a été élue présidente de la Slovaquie le 30 mars. L'accession d'une femme à ce poste constitue une première dans l'histoire du pays. La candidate a recueilli 58,4% des suffrages et s'est donc largement imposée face à son adversaire, le vice-président de la Commission européenne, en charge de l'Energie, Maros Sefcovic, soutenu par le parti au pouvoir Direction-Démocratie sociale (SMER-SD), qui a obtenu 41,6% des voix. Lors du 1er tour de scrutin organisé le 16 mars dernier, Zuzana Caputova avait déjà largement devancé son rival en recueillant 40,57% des suffrages (Maros Sefcovic en a obtenu18,66%).

La participation s'est élevée à 41,79% et a été largement inférieure à celle enregistrée lors du 2e tour de la précédente élection présidentielle du 29 mars 2014 (- 8,69 points).

Résultats de l'élection présidentielle des 16 et 30 mars 2019 en Slovaquie

Participation  : 48,74% (1er tour) et 41,79% (2e tour)

Source : http://www.volbysr.sk/sk/data01.html

" Je suis heureuse de ma victoire mais aussi du fait qu'elle ait été possible par des moyens que beaucoup pensaient impossibles : en exprimant mon opinion, en n'ayant pas recours au populisme, en disant la vérité, en attirant l'attention et en gagnant la confiance sans rhétorique agressive et sans coups bas " a déclaré Zuzana Caputova dès l'annonce des résultats, ajoutant " Cherchons ce qui nous unit, plaçons la coopération au-dessus des intérêts personnels. Cette élection a prouvé que l'on peut gagner sans attaquer ses adversaires ".

La nouvelle présidente de la République s'est engagée à lutter pour la protection de l'environnement, le soutien aux personnes âgées et une justice plus efficace et indépendante. " J'ai l'intention d'initier activement des changements systémiques qui priveraient les procureurs et la police de toute influence politique " a déclaré Zuzana Caputova. " L'année prochaine, nous aurons l'élection du nouveau Procureur général nommé par le président de la République. Des enquêtes poussées sur la corruption et la lutte contre ces activités criminelles sont les mesures les plus importantes à prendre " a-t-elle ajouté.

Zuzana Caputova avait reçu entre les deux tours de scrutin le soutien de Jozef Kuciak, frère du journaliste Jan Kuciak assassiné avec sa compagne Martina Kusnirova à la fin du mois de février 2018[1]. " Je voterai certainement pour Zuzana Caputova. Je ne voterai pas pour une personne soutenue par des oligarques et par leurs gens qui m'ont privé de mon frère et de ma belle-sœur " a écrit Jozef Kuciak.

Zuzana Caputova a également bénéficié depuis le début de la campagne électorale du soutien du président de la République sortant, Andrej Kiska, qui avait renoncé à se présenter pour un 2e mandat. " De nombreux pays nous envient probablement d'avoir choisi un président qui symbolise des valeurs telles que la décence. La Slovaquie est en crise morale et a besoin d'un président comme Zuzana Caputova " a souligné Andrej Kiska à l'issue du scrutin

Critique virulente du gouvernement, Zuzana Caputova a bénéficié du désenchantement des électeurs vis-à-vis du pouvoir en place. " Aux yeux des électeurs, elle répond aux problèmes actuels " a déclaré Grigorij Meseznikov, analyste politique et fondateur de l'Institut des affaires publiques (IVO).

" Si Zuzana Caputova est élue, ce sera le signal que les Slovaques veulent du changement " a indiqué Viera Zuborova, politologue. " Direction-Démocratie sociale est épuisé et compromis par des manifestations d'arrogance du pouvoir, la corruption et ses relations avec les oligarques. La popularité de Zuzana Caputova est une expression du mécontentement des électeurs" a déclaré Juraj Marusiak, politologue de l'Académie des sciences.

" Zuzana Caputova a touché les électeurs surtout par son attitude, la franchise avec laquelle elle s'adresse aux gens et le fait qu'elle formule ses idées avec fermeté mais sans jamais rechercher le conflit. Sur une scène politique divisée où la vulgarité fait partie de la norme, son style apparaît comme une alternative, un autre mode de communication. Sans compter qu'elle défend des positions profondément humaines " a souligné l'ancienne Première ministre (2010-2012) et sociologue (mais aussi candidate malheureuse à l'élection présidentielle des 21 mars et 4 avril 2009), Iveta Radicova.

Agée de 45 ans, Zuzana Caputova est originaire de Bratislava mais elle a passé les premières années de sa vie dans la ville voisine de Pezinok. Diplômée en droit de l'université Comenius de Bratislava, elle a rejoint Via Iuris, organisation slovaque de défense des droits et elle a travaillé comme avocate pour le secteur à but non lucratif s'occupant en particulier des cas d'enfants maltraités. Elle est membre de l'organisation Environmental Law Alliance Worldwide.

Zuzana Caputova s'est notamment illustrée en parvenant à bloquer l'installation d'une grande décharge publique d'enfouissement de déchets toxiques à Pezinok (ville de 22 000 habitants). La bataille a duré pas moins de 14 années (1999-2103). L'avocate avait été l'initiatrice à l'époque de la plus grande mobilisation citoyenne organisée en Slovaquie depuis la révolution de velours de 1989 qui avait renversé le régime communiste en Tchécoslovaquie. Après sa victoire, la Cour de justice de l'Union européenne a établi des règles de consultations ouvertes dans le cas des projets d'urbanisme qui peuvent affecter l'environnement.

En 2016, Zuzana Caputova a reçu le prestigieux prix Goldman pour l'environnement pour la zone Europe, considéré comme le prix Nobel pour l'écologie.

La nouvelle présidente de la République slovaque prêtera serment le 15 juin prochain.

[1] Jan Kuciak enquêtait sur les soupçons de fraude fiscale et de corruption dans les milieux politique et économique pour le site Internet aktuality.sk, site du premier quotidien du pays Novy cas. Cet assassinat avait entraîné la démission en mars 2018 du Premier ministre en exercice Robert Fico (SMER-SD) et de deux de ses ministres.

Zuzana Caputova devient la première femme à accéder à la Présidence de la Républ...

PDF | 150 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-26-56.7014.jpg

Corinne Deloy

26 mai 2024

Le président de la République sortant Gitanas Nauseda a largement remporté le 2e tour de l’élection présidentielle le 26 mai en Lituanie. Il a rassemblé...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-23-15.8733.jpg

Corinne Deloy

21 mai 2024

Le 9 juin, les Belges éliront les 150 députés de la Chambre des représentants, les 313 députés qui siègeront dans les Parlements wallon, bruxellois, fl...

Élections en Europe

 
2013-05-28-15-36-02.4614.jpg

Corinne Deloy

21 mai 2024

Le 5 avril dernier, le président de la République Roumen Radev a convié les Bulgares à se rendre aux urnes le 9 juin prochain pour renouveler les 240 membres de l’Ass...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-26-56.7014.jpg

Corinne Deloy

13 mai 2024

Il s’en est fallu de peu que le chef de l’Etat sortant Gitanas Nauseda soit réélu dès le 1er tour de l’élection présidentielle le 12 mai en Lituani...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :