Résultats

Valdis Zatlers élu Président de la République de Lettonie

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

31 mai 2007
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

Valdis Zatlers élu Président de la République de Lettonie

PDF | 231 koEn français

Valdis Zatlers a été élu, le 31 mai, Président de la République de Lettonie par les membres de la Saeima, Chambre unique du Parlement. Le candidat, soutenu par les 4 partis de la coalition gouvernementale (Parti du peuple (TP) du Premier ministre Aigars Kalvitis, Premier de Lettonie-Voie lettone (LPP-LC), Union des fermiers et des verts (ZZS) et Union pour la patrie et la liberté (TB/LNNK)) a recueilli 58 suffrages, soit la majorité absolue de la Saeima, contre 39 pour son adversaire, l'ancien président de la Cour constitutionnelle Aivars Endzins, qui était soutenu par le Centre de l'harmonie (SC) et par Nouvelle ère (JL).

Agé de 52 ans, diplômé de l'institut de médecine de Riga en 1979 et directeur de l'hôpital de traumatologie et d'orthopédie de la capitale depuis 1994. En 2003, il avait fait l'objet d'une enquête lancée par le ministre de la Santé de l'époque, Aris Auders (JL) et dirigée par le Bureau de lutte et de prévention de la corruption (KNAB) sur son action au sein de l'hôpital de Riga. Valdis Zatlers avait été suspendu de ses fonctions de directeur durant l'enquête qui n'avait rien découvert d'illégal dans ses activités.

Interrogé sur le veto apposé par la Présidente de la République, Vaira Vike-Freiberga, sur deux lois concernant la sécurité nationale votées par le Parlement, Valdis Zatlers a répondu au quotidien Diena le 25 mai : "Il est difficile pour moi de juger de cette situation, car je n'y connais rien, ni sur la sécurité ni sur les oligarques" (la Chef de l'Etat a expliqué que ces deux lois étaient, selon elle, la porte ouverte à des "manipulations politiques" et qu'elles accroissaient le risque "d'investigations qui seraient menées par des oligarques")".

Enfin, Valdis Zatlers a reconnu avoir reçu de ses patients des enveloppes contenant des sommes d'argent au cours de sa carrière de chirurgien, refusant cependant de dire s'il avait ou non déclaré ces sommes aux services fiscaux et expliquant qu'il n'avait jamais fait le calcul du montant total de ces "cadeaux". Le chirurgien dit avoir accepté cet argent "pour ne pas blesser les patients" qui le lui remettaient, mais se défend d'avoir touché des pots-de-vin : "Je n'ai jamais fait quoi que ce soit en échange d'une somme d'argent, même minime" a t-il déclaré, affirmant qu'il avait plusieurs fois alerté les autorités sur la nécessité de mettre fin à ce système. Transparency International, organisation non gouvernementale mondiale consacrée à la lutte contre la corruption, a fait connaître sa forte opposition à l'élection de Valdis Zatlers à la Présidence de la République, une fonction qui, bien qu'honorifique en Lettonie, fait de son détenteur une figure morale qui représente son pays sur la scène internationale.

Dans le discours qu'il a prononcé après son élection, Valdis Zatlers a souligné que la Lettonie avait regagné son indépendance et connu ses plus grands succès lorsqu'elle a su concilier ses objectifs et ses idéaux. Selon lui, les objectifs sont prédominants et les idéaux en retrait, ce qui divise la société. Il a terminé son discours en citant l'écrivain Rudolfs Blaumanis : "Mon peuple est ma richesse, son honneur est mon honneur". Lorsqu'il entrera en fonction, le nouveau Président de la République prononcera le serment suivant : "Je jure que tout mon travail sera consacré à la prospérité du peuple de Lettonie. Je ferai tout mon possible pour développer la prospérité de la République de Lettonie et de ses habitants. Je respecterai et j'appliquerai la Constitution lettone et les lois de l'État. Je serai juste envers tous et je remplirai mes fonctions consciencieusement".

Il sera néanmoins difficile à Valdis Zatlers de succéder à l'actuelle Présidente. En effet, durant les 8 années qu'elle a passées à la tête de l'Etat, Vaira Vike-Freiberga a su faire de la Présidence de la République un poste de prestige qui a grandement contribué à la reconnaissance et au rayonnement de la Lettonie sur la scène internationale. Valdis Zatlers prendra officiellement ses fonctions le 7 juillet prochain, jour de l'expiration du 2e mandat de Vaira Vike-Freiberga.

Valdis Zatlers élu Président de la République de Lettonie

PDF | 231 koEn français

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-31-14.6973.jpg

Corinne Deloy

8 avril 2024

Peter Pellegrini (Hlas-Social-démocratie) a remporté le 2e tour de l’élection présidentielle le 6 avril en Slovaquie. Actuel président du Conseil national de l...

Élections en Europe

 
1-oee-slovaquie.jpg

Corinne Deloy

23 mars 2024

A la surprise générale, Ivan Korcok, ancien ministre des Affaires étrangères et européennes (2020-2022), est arrivé en tête du 1er tour de l’&eacu...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

11 mars 2024

L’Alliance démocratique, qui regroupe le Parti social-démocrate (PSD) dirigé par Luis Montenegro, le Centre démocrate social/Parti populaire (CDS/PP), chrétien...

Élections en Europe

 
1-oee-slovaquie.jpg

Corinne Deloy

4 mars 2024

Le 1er tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 mars en Slovaquie. 11 candidats se présentent à ce scrutin. Si aucun n’obtient plus de 50% des suffrage...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :