Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Slovénie - Présidentielle

Victoire sans surprise du premier ministre Janez Drnovsek à l'élection présidentielle slovène

Victoire sans surprise du premier ministre Janez Drnovsek à l'élection présidentielle slovène

01/12/2002 - Résultats - 2ème tour

Sans surprise, le Premier ministre Janez Drnovsek a remporté le deuxième tour de l'élection présidentielle slovène recueillant 56,52% des suffrages contre 43,48% à son adversaire Barbara Brezigar. « Je suis très content d'avoir reçu le soutien d'autant d'électeurs. Il s'agit clairement d'une reconnaissance du travail que j'ai accompli jusqu'à aujourd'hui et du fait que nous avons établi la Slovénie comme un Etat couronné de succès. Nous allons pouvoir ensemble ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire slovène » a déclaré Janez Drnovsek à l'annonce des résultats. Le vainqueur a également tenu à féliciter sa rivale Barbara Brezigar : « Elle a obtenu un solide résultat. Le fait qu'elle se qualifie pour le second tour était en soi une surprise. Elle a mené une excellente campagne ». L'actuel Président Milan Kucan s'est également réjoui du résultat du scrutin, déclarant « Je suis heureux que ce poste soit confié à un homme qui a l'expérience des affaires de l'Etat et une connaissance suffisante du travail politique ».

Economiste de formation, celui qui fût dix années durant le Premier ministre de la Slovénie (excepté une interruption de quelques mois en 2000) devient donc le second Président de la plus prospère et la plus stable des anciennes Républiques de l'ex-Yougoslavie depuis l'indépendance gagnée en 1991. Le nouveau Président est considéré par les Slovènes comme l'homme qui a su transformer le pays en l'un des Etats les plus riches d'Europe centrale et l'un des candidats les plus avancés pour le prochain élargissement de l'Union européenne. Accédant à la magistrature suprême, Janez Drnovsek, opéré en juillet 1999 d'une tumeur au rein et atteint d'un type rare de tumeur au poumon, espère réduire sa charge de travail tout en continuant à jouer un rôle politique important. L'homme qui a fait passer sa formation politique, le Parti libéral démocrate de Slovénie (LDS), de 14% des suffrages aux élections législatives de 1992 à 36% à celles de 2000, est aujourd'hui, en dépit de son manque de charisme, sans conteste le responsable politique le plus populaire du pays.

Janez Drnovsek devrait démissionner de son poste actuel très prochainement afin de permettre la désignation d'un nouveau Premier ministre et la formation d'un nouveau gouvernement. Le Parti libéral démocrate de Slovénie a déjà désigné l'actuel ministre des Finances, Anton Rop, pour lui succéder. Le nouveau Président avait également annoncé, avant le scrutin, qu'il abandonnerait, en cas de victoire, la présidence de son parti. « Selon notre Constitution, le Président doit être impartial » a t-il souligné. La classe politique s'attend à la nomination de Gregor Golobic, actuel président du conseil directeur du LDS, à la tête du parti. Janez Drnovsek succèdera officiellement au Président Milan Kucan le 23 décembre prochain.

La candidate battue Barbara Brezigar s'est déclarée elle aussi dimanche soir « très heureuse des résultats ». « Nous sommes partis de rien et nous avons obtenu un très bon score, bien plus que celui qui nous était promis » a t-elle affirmé à l'issue de l'annonce des résultats. L'actuel procureur de la République avait en effet réalisé un excellent score lors du premier tour, obtenant, à la surprise générale, 30,75% des suffrages. Si elle n'a jamais réellement menacé son adversaire, elle a su néanmoins grâce à une campagne électorale sérieuse et à son positionnement au centre de l'échiquier politique, faire entendre la voix du changement et s'imposer comme une véritable alternative au pouvoir de Janez Drnovsek. La candidate, soutenue par le Parti social-démocrate de Slovénie (SDS) et Nouvelle Slovénie (Nsi), a su dépasser les habituels discours anti-communistes des partis de l'opposition pour se présenter comme la candidate de l'ensemble des Slovènes.

Outre l'élection présidentielle, les Slovènes votaient également ce dimanche pour élire leurs représentants locaux. Le Parti libéral démocrate de Slovénie n'a pas obtenu le même succès au niveau local qu'au niveau national, enregistrant de nombreux échecs à travers le pays. Le LDS a perdu la mairie de la capitale Ljubljana au profit d'une autre formation de gauche et n'est pas parvenu à s'imposer à Maribor, autre ville importante du pays. Ces résultats comme les changements de personnel politique consécutifs à l'élection de Janez Drnovsek à la tête de l'Etat pourraient bien annoncer des temps difficiles pour le Parti libéral démocrate de Slovénie, formation qui domine la vie politique slovène depuis les dix dernières années. Les prochaines élections législatives auront lieu, en Slovénie, en 2004.

Résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle du 1er décembre :



Participation : 65,12%

Source Ambassade de Slovénie à Paris
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes