Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Macédoine - Présidentielle

Branko Crvenkovski et Sasko Kedev arrivent en tête du premier tour de l'élection présidentielle

Branko Crvenkovski et Sasko Kedev arrivent en tête du premier tour de l'élection présidentielle

14/04/2004 - Résultats - 1er tour

L'actuel Premier ministre et candidat de l'Union social-démocrate de Macédoine (SDSM), Branko Crvenkoski, est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle le 14 avril, recueillant 42,49% des suffrages, contre 34,09% pour son principal rival, Sasko Kedev, membre de la principale formation d'opposition du Parlement, le Parti démocratique pour l'unité nationale (VMRO-DPMNE). Gëzim Ostreni, candidat du Parti de la prospérité démocratique (PDP) et de l'Union démocratique pour l'intégration (PDI), et Zudi Dzhelili (Parti démocratique albanais, PDA) ont respectivement obtenu 14,78% et 8,63% des voix, soit à eux deux 4,4 points de plus que les deux candidats albanophones lors de la dernière élection présidentielle de décembre 1999.

La campagne électorale a duré seulement douze jours. Les quatre candidats avaient centré leur programme électoral sur l'adhésion de la Macédoine à l'Union européenne et son intégration dans l'OTAN. Rappelons que le Premier ministre Branko Crvenkoski a officiellement déposé, le 22 mars dernier, à Dublin la demande d'adhésion de son pays à l'Union européenne. Aucun candidat n'a cherché, durant cette campagne, à aviver les tensions pouvant exister entre la majorité macédonienne et la minorité albanophone, respectant en cela la mémoire de l'ancien Président de la République Boris Trajkovski, disparu le 26 février dernier dans un accident d'avion au Sud de la Bosnie, et qui s'était illustré lors des affrontements de 2001 entre Macédoniens et Albanais. Une mort tragique qui a uni dans la même tristesse l'ensemble des Macédoniens.

Très critiqué pour ses maigres résultats sur le plan économique (plus de 35% de la population active est actuellement au chômage et la moitié des Macédoniens vivent en dessous du seuil de pauvreté), le Premier ministre s'est appuyé durant sa campagne sur sa longue expérience politique. Agé de 41 ans, Branko Crvenkoski, président de l'Union social-démocrate depuis 1991, a en effet occupé les fonctions de chef de gouvernement de 1992 à 1998.

Quasiment inconnu du grand public et novice en politique, le cardiologue Sasko Kedev, qui a fait campagne sur la nécessité du changement, a réalisé un résultat honorable, faisant progresser son parti de cent mille voix depuis la précédente élection présidentielle de décembre 1999. « Branko Crvenkoski a un sérieux problème ; en un an et demi, il est passé de 500 000 suffrages (résultats des élections législatives du 15 septembre 2002) à 380 000 aujourd'hui » a déclaré Vlatko Gjorcev, porte-parole du Parti démocratique pour l'unité nationale. Le leader du VMRO-DPMNE s'est dit convaincu que les électeurs saisiraient leur chance au deuxième tour pour écarter le Premier ministre. « Nous allons vers la victoire finale, nous transformerons la Macédoine pauvre, corrompue et criminelle en un Etat moderne et démocratique » a affirmé Sasko Kedev. Rappelons que le poste de Président de la République est, en Macédoine, purement honorifique.

Trois cents observateurs internationaux et plus de quatre mille observateurs locaux ont surveillé le déroulement du vote. Isabel de Rut, porte-parole de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a affirmé « qu'aucun incident significatif n'avait été recensé ». La journée du 14 avril avait été décrétée fériée afin d'encourager les électeurs à se rendre aux urnes.

Branko Crvenkoski et Sasko Kedev s'affronteront donc le 28 avril prochain lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, pour lequel les votes de la population albanophone, soit un quart des électeurs, seront déterminants. La participation de la moitié des inscrits est indispensable pour ce second tour. En cas d'abstention trop élevée, c'est toute l'élection présidentielle, soit le deuxième et le premier tour, qui serait annulée et qui devrait être organisée de nouveau à une date ultérieure.

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle du 14 avril 2004



Participation : 55,4%

Source Commission électorale macédonienne
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes
2ème tourRésultats