Résultats

Les communistes conservent le pouvoir en Moldavie

Actualité

Corinne Deloy,  

Fondation Robert Schuman

-

6 avril 2009
null

Versions disponibles :

FR

EN

Deloy Corinne

Corinne Deloy

Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman

Robert Schuman Fondation

Fondation Robert Schuman

Le Parti communiste (PRCM) du Président de la République Vladimir Voronine est arrivé en tête des élections législatives en Moldavie le 5 avril. Il a recueilli 50% des suffrages et remporterait 62 des 101 sièges du Parlement, soit la majorité absolue et surtout la majorité des 2/3 des sièges indispensable pour élire le nouveau Président de la République. Le Chef de l'Etat est en effet élu en Moldavie par les membres du Parlement dans les 45 jours qui suivent les élections législatives. Le scrutin présidentiel doit avoir lieu entre le 8 avril et le 8 juin prochains.

La Constitution interdit à l'actuel Chef de l'Etat Vladimir Voronine, seul Président communiste d'Europe avec le Chypriote Demetris Christofias (Parti progressiste des travailleurs, AKEL), en poste depuis 2001, de se représenter pour un 3e mandat de 4 ans.

Le Parti libéral, du maire de Chisinau Dorin Chirtoaca, est arrivé en 2e position avec 12,75% des voix, suivi du Parti libéral-démocrate, 12,26% et de l'Alliance notre Moldavie (AMN), 9,81%. Avec le Parti communiste, ces 3 partis sont les seuls à avoir franchi le seuil des 6% des suffrages exprimés indispensable pour être représenté au Parlement.

La participation s'est élevée à 59,52%, soit -5,28 points par rapport aux élections législatives du 6 mars 2005.

Ces élections législatives étaient importantes notamment en raison du positionnement stratégique de la Moldavie. Si tous les partis politiques souhaitent voir le pays se rapprocher de l'Union européenne, le Parti communiste et les partis d'opposition divergent sur les relations à entretenir avec la Russie et avec l'OTAN. La Moldavie fait partie du Partenariat pour la paix de l'OTAN mais n'est pas membre à part entière de l'Alliance atlantique. Les communistes préféreraient établir un partenariat stratégique avec la Russie tandis que les partis de l'opposition, favorables à un rapprochement avec la Roumanie, privilégient une adhésion du pays à l'Alliance atlantique. Vladimir Voronine a exprimé son désir de quitter le GUAM (Organisation pour la démocratie et le développement), organisation internationale de coopération à vocation régionale rassemblant la Géorgie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et la Moldavie créée en 1997 et soutenue par les Etats-Unis afin, entre autres, de sécuriser l'accès des Occidentaux à la mer Caspienne. En avril 2006, il avait demandé à la Lituanie, la Pologne et la Roumanie d'y participer pour étendre le rôle de l'organisation.

"Les communistes sont très pro-européens pour des raisons assez pragmatiques, la Moldavie perçoit en effet une aide assez importante de l'Union européenne pour le développement économique" souligne Arcadié Barbarossié, analyste au Centre de recherche indépendant Invisible College.

Après la victoire des communistes, la question de la succession du Président Vladimir Voronine, dont le mandat arrive à son terme le 7 juin prochain, devrait occuper le débat public en Moldavie. Les analystes politiques s'interrogent sur l'avenir du Chef de l'Etat sortant. S'il est peu probable qu'il se choisisse un destin similaire au président russe Vladimir Poutine devenu Premier ministre, Vladimir Voronine devrait conserver un pouvoir important exercé en coulisses. "Ce qui est sûr, c'est que je reste à la tête du Parti communiste puisque j'ai été réélu à ce poste en mars 2008 pour 4 ans (...) Sincèrement, je crois que l'une des hypothèses les plus plausibles, c'est que je devienne un simple député. Maintenant, c'est aussi au parti de décider de mon sort..." a-t-il déclaré dans un entretien (à paraître) accordé à la revue Politique internationale.

Source : Site internet de la Commission électorale moldave (http://www.cec.md/i-ComisiaCentrala/-//i-ComisiaCentrala/UserImages/images/Declaratii//grafic.jpg)

Pour aller plus loin

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-13-31.3211.jpg

Corinne Deloy

17 avril 2024

Le 15 mars dernier, le président de la République de Croatie Zoran Milanovic a annoncé la tenue d’élections législatives pour le 17 avril. Ce scrutin est le pr...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-31-14.6973.jpg

Corinne Deloy

8 avril 2024

Peter Pellegrini (Hlas-Social-démocratie) a remporté le 2e tour de l’élection présidentielle le 6 avril en Slovaquie. Actuel président du Conseil national de l...

Élections en Europe

 
1-oee-slovaquie.jpg

Corinne Deloy

23 mars 2024

A la surprise générale, Ivan Korcok, ancien ministre des Affaires étrangères et européennes (2020-2022), est arrivé en tête du 1er tour de l’&eacu...

Élections en Europe

 
2013-05-28-16-28-33.2244.jpg

Corinne Deloy

11 mars 2024

L’Alliance démocratique, qui regroupe le Parti social-démocrate (PSD) dirigé par Luis Montenegro, le Centre démocrate social/Parti populaire (CDS/PP), chrétien...

La Lettre
Schuman

L'actualité européenne de la semaine

Unique en son genre, avec ses 200 000 abonnées et ses éditions en 6 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais et ukrainien), elle apporte jusqu'à vous, depuis 15 ans, un condensé de l'actualité européenne, plus nécessaire aujourd'hui que jamais

Versions :