Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Malte - Référendum sur l'entrée dans l'Union Européenne

Les maltais disent « oui » a l'Union Européenne

Les maltais disent « oui » a l'Union Européenne

08/03/2003 - Résultats

53,65% des Maltais se sont déclarés favorables à l'adhésion de leur pays à l'Union européenne alors que 46,35% se sont prononcés contre lors du référendum qui s'est tenu le samedi 8 mars. La participation a été élevée (91%) en dépit de l'appel à l'abstention de l'opposition emmenée par le leader du parti travailliste Alfred Sant.

Signalons que simultanément à ce référendum se sont déroulées au sein de vingt-trois localités des élections locales partielles dans lesquelles environ 40% des Maltais devaient élire leurs conseillers municipaux, une simultanéité qui a certainement dissuadé certains électeurs de céder à la tentation du boycott du référendum.

A l'annonce des résultats, le leader du Parti travailliste a contesté la validité du scrutin, affirmant que « le « oui » n'a pas enregistré la majorité absolue des électeurs inscrits ». Selon son estimation, cent quarante-deux mille personnes auraient voté en faveur de l'adhésion à l'Union européenne, soit moins que la moitié des deux cent quatre vingt dix-sept mille électeurs inscrits. Alfred Sant a appelé tous ses partisans à se rassembler au quartier général du Parti travailliste ; cinq mille personnes ont manifesté dan les rues de la capitale La Valette pour contester le scrutin.



Le Premier ministre et leader du Parti nationaliste favorable à l'adhésion de Malte à l'Union européenne, Eddie Fenech Adami, s'est félicité des résultats du référendum soulignant que « la victoire du « oui » démontrait la forte volonté des Maltais de rejoindre l'Europe ». « Notre devoir est d'assurer maintenant que cette volonté soit respectée et appliquée » a t-il ajouté. Environ cinq mille sympathisants du Parti nationaliste sont descendus dans les rues pour fêter la victoire du « oui ». Fort de sa victoire, le Premier ministre devrait, comme il l'avait laissé entendre, convoquer des élections législatives anticipées qui devraient avoir lieu avant la signature du traité d'adhésion à Athènes le 16 avril prochain. Alfred Sant, son adversaire travailliste, a d'ores et déjà déclaré qu'il fera du refus de l'adhésion à l'Union européenne (et de la défense d'un partenariat avec Bruxelles) le thème central de la future campagne électorale de sa formation.

Au nom de tous les Européens, le président de la Commission européenne, Romano Prodi, a souhaité « la bienvenue aux Maltais ». « Ce vote est un signal positif pour le processus de ratification de l'élargissement de l'Union européenne. Il s'agit d'un choix historique qui aura un impact sur l'avenir de Malte pour les générations à venir. Malte a fait le choix de la stabilité et de la croissance ainsi que de la réunification pacifique du continent et du peuple européens » a t-il déclaré. Si le référendum maltais n'avait qu'une valeur consultative, l'adhésion à l'Union européenne devrait être finalement validée lors des prochaines élections législatives.

Résultats du référendum sur l'adhésion à l'Union européenne du 8 mars:



Participation : 91%

Source Agence France Presse
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes