Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Slovénie - Référendum sur l'entrée dans l'Union Européenne

Les slovènes disent « oui » a l'Union Européenne

Les slovènes disent « oui » a l'Union Européenne

23/03/2003 - Résultats

Les Slovènes ont massivement accepté l'adhésion de leur pays dans l'Union européenne dimanche 23 mars en répondant « oui » à 89,66% à la question qui leur était posée. Seuls 10,34% des électeurs se sont déclarés opposés à ce que la Slovénie rejoigne les Quinze. Dans une moindre mesure mais en assez forte majorité tout de même, 66,08% des Slovènes ont approuvé l'intégration de leur pays dans l'OTAN contre 33,92% qui s'y sont déclarés défavorables. Sans même attendre la proclamation des résultats officiels, plusieurs milliers de Slovènes se sont rassemblés au Presernov Trg, le plus grand parc de Ljubljana, pour fêter l'événement.

Si l'adhésion à l'Union européenne était quasiment acquise, le résultat du référendum sur l'intégration de la Slovénie à l'Alliance atlantique était très attendu, la population s'étant révélée très partagée sur le sujet. En février dernier, alors que l'OTAN vivait des moments difficiles face aux préparatifs d'une intervention militaire en Irak, le soutien des Slovènes à l'Alliance était tombé à 37%. Si les dernières enquêtes d'opinion témoignaient d'une remontée des intentions de vote en faveur de l'intégration (57% de « oui » selon un sondage publié dans le quotidien Delo le 18 mars dernier), la dernière enquête réalisée après le début de l'intervention anglo-américaine en Irak, impopulaire auprès de la population (82% des Slovènes s'y déclarent opposés quand seulement 6% la trouvent justifiée) montrait que le soutien des Slovènes à l'adhésion à l'OTAN avait chuté de six points pour s'établir à 51%. Le récent assassinat du Premier ministre serbe Zoran Djindjic mettant à jour l'insécurité régnant encore dans la région a certainement contribué à renforcer le soutien à l'Alliance. « A partir de demain, la Slovénie sera un partenaire digne de confiance » a souligné le ministre de la Défense Anton Grizold.

Mercredi 26 mars, l'OTAN signera à Bruxelles les protocoles d'adhésion avec sept pays d'Europe centrale et orientale invités à rejoindre l'Alliance en 2004. Outre la Slovénie, il s'agit de la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Slovaquie, la Bulgarie et la Roumanie. Intégrant l'OTAN, la Slovénie devra fournir à l'Alliance une brigade de maintien de la paix qui sera incorporée au sein de l'unité italo-hongroise basée à Udine (Italie).

Avec près de 90% de « oui », les Slovènes ont véritablement plébiscité l'Union européenne. Le résultat est supérieur de près de quinze points aux dernières enquêtes d'opinion qui prévoyaient environ 65% de votes favorables. « L'Histoire ne s'arrête pas ce dimanche soir, mais une période commencée avec la proclamation de notre indépendance se termine » a affirmé le Président Janez Drnovsek à l'issue des résultats. De son côté, le Premier ministre Anton Rop s'est déclaré « très satisfait » des référendums. « La décision des Slovènes de participer à l'OTAN et d'adhérer à l'Union européenne ouvre un nouveau chapitre de notre Histoire et signifie que le pays bénéficiera d'une plus grande sécurité, d'un développement économique plus rapide et de davantage de stabilité » a t-il ajouté. Enfin, le président du Parlement européen, Pat Cox, présent à Ljubljana pour le scrutin, a souligné que « la Slovénie s'était ouvert le chemin vers la grande famille démocratique de l'Union européenne ».

Cette large victoire du « oui » est un signal fort envoyé aux sept autres pays devant encore ratifier leur adhésion par référendum. En Europe, le vote des Slovènes a été accueilli avec satisfaction. « Le vote clair des Slovènes en faveur de l'Union européenne et de l'OTAN est un signal important, précisément dans la situation politique mondiale actuelle » a déclaré le chancelier allemand Gerhard Schröder. Pour la ministre française des Affaires européennes, Noëlle Lenoir, « le véritable plébiscite des électeurs slovènes montre que les gens veulent vraiment changer d'époque et entrer dans le XXIème siècle, ils veulent entrer dans la grande Europe ».

La Slovénie sera donc la première République issue de l'ex-Yougoslavie à devenir le 1er mai 2004 membre de l'Union européenne. « Certes, la Slovénie ne sera qu'un petit caillou dans la grande mosaïque européenne, a déclaré le ministre des Affaires européennes, Janez Potocnik, mais pour nous, cela signifiera la sécurité, la stabilité et la prospérité. Et, à nos voisins des Balkans, nous pourrons enfin montrer la lumière au bout du tunnel ».

Résultats des référendums du 23 mars :

Participation : 55,37%

Source Agence France Presse


Participation : 55,51%

Source Agence France Presse
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes