Observatoire des Élections en Europe

Open panel Open panel
Observatoire des Élections en Europe
Croatie - Présidentielle

Le président de la République Stjepan Mesic affrontera la ministre Jadranska Kosor lors d'un deuxieme tour le 16 janvier

Le président de la République Stjepan Mesic affrontera la ministre Jadranska Kosor lors d'un deuxieme tour le 16 janvier

02/01/2005 - Résultats - 1er tour

Contrairement à ce qu'annonçaient toutes les enquêtes d'opinion, l'élection présidentielle croate ne s'est pas jouée lors du premier tour organisé le 2 janvier. Le Président de la République sortant, Stjepan Mesic, a échoué de très peu à recueillir la majorité absolue des suffrages : il obtient 48,9% des voix, contre 20,3% à sa principale rivale, la ministre des Affaires sociales, Jadranska Kosor (Communauté démocratique croate, HDZ). A la surprise générale, l'homme d'affaires Boris Miksic est arrivé en troisième position lors de ce premier tour de scrutin, recueillant 17,7% des suffrages. Pour de nombreux analystes politiques, ce résultat, plus qu'un véritable soutien à la personnalité de l'homme d'affaires, représente un vote de protestation contre l'ensemble de la classe politique.

Boris Miksic, que certains sondages donnaient en deuxième position devant Jadranska Kosor, a contesté les résultats officiels de l'élection affirmant lors d'une conférence de presse « Les élections ont été manipulées. On m'a volé des voix ». Le président de la Commission électorale, Ivica Crnic, a estimé infondées les accusations de Boris Miksic. L'homme d'affaires peut cependant déposer plainte devant la Cour constitutionnelle qui disposera alors de quarante-huit heures pour statuer.

Le taux de participation s'est élevé à 51%, soit plus de treize points de moins que lors du premier tour de la précédente élection présidentielle du 23 janvier 2000.

Le Président de la République sortant s'est déclaré très heureux de son résultat qu'il a qualifié de « brillante victoire ». Il s'est également affirmé confiant dans sa victoire lors du deuxième tour de scrutin qui se déroulera le 16 janvier prochain. « J'ai conduit la Croatie aux portes de l'Europe et je la conduirai à l'intérieur » a t-il souligné.

Stjepan Mesic devrait poursuivre sa campagne sur les dangers que représenterait pour le pays la victoire de la candidate du parti, la Communauté démocratique (HDZ), qui a remporté les élections législatives du 23 novembre 2003 et dont le leader Ivo Sanader dirige actuellement le gouvernement. « Les citoyens sont conscients qu'il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier. Ils savent que pour le développement de la démocratie croate, il est dangereux de concentrer le pouvoir entre les mains d'une seule formation » a répété Stjepan Mesic durant sa campagne.

De son côté, Jadranska Kosor a exprimé sa joie de retrouver le Président sortant lors d'un deuxième tour : « Tout autre résultat aurait représenté une défaite » a t-elle affirmé. « Nous avançons. Mes électeurs ont prouvé que la Croatie est assez mûre pour avoir une femme Président de la République » a-t-elle ajouté en appelant à une forte mobilisation pour le deuxième tour.

Le 16 janvier prochain, Jadranska Kosor devrait pouvoir compter sur les voix des électeurs nationalistes qui se sont prononcés en faveur des candidats d'extrême droite lors du premier tour. La candidate de la Communauté démocratique (HDZ) n'a en effet jamais caché son admiration pour l'ancien Président de la République (1991-1999) et héros de l'indépendance, Franjo Tudjman. Elle a d'ailleurs promis que, si elle était élue, son premier geste serait d'aller se recueillir sur la tombe de l'ancien Président. En outre, sa première action politique en tant que Présidente de la République croate serait de réduire de 30% le budget de fonctionnement de la Présidence ; les sommes économisées seraient destinées à financer des projets en faveur de la jeunesse. De son côté, Stjepan Mesic a promis, en cas de victoire, de s'investir davantage dans le secteur économique, notamment pour attirer les capitaux étrangers dans les régions croates souffrant encore des séquelles de la guerre contre la Serbie.

Disposant d'une très confortable avance sur sa principale rivale, le Président sortant, qui se présente en tant que candidat indépendant mais bénéficie du soutien des formations de l'opposition de gauche, devrait, selon toute probabilité, être réélu lors du deuxième tour le 16 janvier prochain.

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle croate du 2 janvier 2005



Participation : 51%



* : huit autres candidats étaient en liste pour cette élection et ont obtenu un très faible nombre de suffrages.

source : agence france-presse
Directeur de la publication : Pascale JOANNIN
Les auteurs
Corinne Deloy
Chargée d'études au CERI (Sciences Po Paris), responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert Schuman
Fondation Robert Schuman
Autres étapes
2ème tourRésultats